Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

NKM enceinte : avant François Fillon, Jacques Chirac lui avait aussi refusé un poste de ministre

La campagne de l'entre-deux tours de la primaire de la droite et du centre a été marquée par la polémique sur le refus de François Fillon d'accorder un poste de ministre à Nathalie Kosciusko-Morizet à cause de sa grossesse. Invitée sur France Inter, jeudi 24 novembre, NKM a révélé qu'avant lui, Jacques Chirac lui avait aussi barré la route.

Chapitre deux. Alors qu'elle était l'invitée de la matinale de France Inter, jeudi 24 novembre, Nathalie Kosciusko-Morizet est revenue sur la polémique autour de la "formule maladroite" de François Fillon en 2013 sur sa grossesse : "tu ne seras pas ministre car tu es enceinte". Pour la députée de l'Essonne, cette situation est loin d'être anecdotique. Avant l'ancien Premier ministre, Jacques Chirac lui avait aussi refusé un poste de ministre pour la même raison.
"C'est malheureusement très commun. Le premier à m'avoir fait ça, c'est Chirac", a avoué NKM au micro de Léa Salamé. "J'ai eu deux enfants, deux grossesses, deux remaniements !", plaisante-t-elle, en ironisant sur le machisme ordinaire des hommes.

Pour NKM, "ce sujet est malheureusement très commun"

Pour celle arrivée en quatrième position à la primaire de la droite, "ce sujet est malheureusement très commun" car c'est avant tout un problème qui traverse la société française". Et pas uniquement celui de la classe politique. "C'est un problème de regard sur les femmes enceintes et vous le savez bien puisque c'est votre situation en ce moment". Une allusion à la supposée  grossesse de la journaliste de France Inter, Léa Salamé.
Cependant NKM s'est défendu de vouloir remettre cette polémique sur le tapis, et notamment pendant l'entre-deux tours de la primaire de la droite et du centre. D'ailleurs l'ancienne minsitre de François Fillon a confirmé qu'il s'était excusé pour "sa mauvaise plaisanterie". Avant d'ajouter:  "J'avais trouvé ça d'ailleurs élégant, parce que les hommes, comme vous le savez, n'aiment pas dire qu'ils ont eu tort."
NKM enceinte : avant François Fillon, Jacques Chirac lui avait aussi refusé un poste de ministre
Avant François Fillon, Jacques Chirac avait refusé un poste de ministre à Nathalie Kosciusko-Morizet car elle était enceinte. / ©maxppp
Ajouter un commentaire