Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

NKM enceinte : pour François Fillon, c'était une "mauvaise plaisanterie"

Accusé d'avoir refusé un poste de ministre à Nathalie Kosciusko-Morizet alors qu'elle était enceinte, le candidat vainqueur du premier tour de la primaire de la droite et du centre François Fillon s'était déjà excusé pour cette "mauvaise plaisanterie" en 2009.

Clap de fin. Au micro d'Europe 1, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy est revenu sur la polémique soulevée par les propos de l'ancienne ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet et précise qu'il s'était excusé pour sa "mauvaise plaisanterie", dès 2009.
Des propos que NKM a également confirmés aux journalistes de France Info. Selon le député de Paris, son ancienne ministre et actuel soutien d'Alain Juppé avait même "reconnu que cela faisait partie des qualités [de François Fillon] d'être capable de s'excuser d'une mauvaise plaisanterie." 

Pour rappel. En 2009, la secrétaire d'Etat NKM s'était vu refuser un poste de ministre par François Fillon parce qu'elle était enceinte. Une anecdote racontée en 2013 sur la chaîne américaine NBC par la principale intéressée et qu'elle a de nouveau confirmé, mardi 22 novembre, sur France Info. Pour justifier son refus,  le député de Paris a raconté que "Nathalie voulait absolument devenir ministre après avoir été secrétaire d'Etat pendant un mois".

NKM enceinte : pour François Fillon, c'était une
François Fillon s'était excusé auprès de NKM pour sa "mauvaise plaisanterie". / ©maxppp
Ajouter un commentaire