Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Nouvel An : Bruno Le Roux joue avec les mots et allège le nombre de voitures brûlées

Dans un communiqué de presse, publié lundi 2 janvier, le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux s'est félicité de la baisse de 20% du nombre de voitures brûlées lors du Nouvel an sur les cinq dernières années. Attention, les chiffres peuvent être trompeurs.

Tout est dans les mots. En ne parlant que de "mise à feu directes" pour donner le nombre de voitures brulées en France le soir du Nouvel An, le  ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a déclenché la polémique, après les révélations des Décodeurs du Monde.

Selon le communiqué, publié lundi 2 janvier, "aussi intolérable soit-il, le phénomène est contenu par rapport à 2016, avec 650 mises à feu directes, là où elles étaient 602 l'an passé". Sauf que l'utilisation du terme "mise à feu" ne concerne que les départs de feu et non l'ensemble des voitures brûlées par propagation. Alors le chiffre donné par le ministère de l'Intérieur est inférieur aux dégâts réels

Nouvel An : Bruno Le Roux allège le nombre de voitures brûlées
Le ministre de l'Intérieur a communiqué le nombre de voitures brûlées le soir du Nouvel An et s'est félicité d'une baisse de 20% / ©maxppp
Ajouter un commentaire