Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Patrick Balkany réinvesti par les Républicains, Eric Woerth le soutient

Alors que Patrick Balkany connait à nouveau des déboires judiciaires, Eric Woerth apporte son soutien au député-maire de Levallois. Le député de l’Oise, mis en examen dans l’affaire Bettencourt, a défendu le principe de la présomption d’innocence ce mardi 28 juin sur France Info.

En connaissance de cause.  Interrogé sur l’investiture de Patrick Balkany par les Républicains pour les législatives alors qu’il est épinglé par la Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France,  Eric Woerth a apporté son soutien au député-maire de Levallois. "La présomption d’innocence, ça me parle. C’est un élément fondamental de la liberté  (…)" a déclaré l’ancien ministre du Budget avant d’ajouter  "Patrick Balkany est sortant, il a gagné ses élections, visiblement ses électeurs lui font confiance." Alors que des membres du parti comme Bruno Le Maire ou encore Nathalie Kosciusko-Morizet ont fustigé cette investiture, Eric Woerth a critiqué ses camarades du parti. "Ils n’ont pas été choqués en commission nationale d’investiture… (…) Ils sont choqués après".  "Je pense qu’il faut faire très attention de ne pas mettre au ban des nations un certain nombre de gens, il y a des tribunaux pour ça et si ce n’est pas le cas, la présomption d’innocence domine tout" conclut le maire de Chantilly sur France Info.

Eric Woerth relaxé en 2015 dans l’affaire Bettencourt

Et la présomption d’innocence, Eric Woerth connait bien. L’ancien ministre de François Fillon a connu plusieurs mises en examen. En février 2012, il est mis en examen pour trafic d’influence passif et recel de financement illicite de parti politique dans l’affaire Bettencourt avant d’obtenir une double relaxe en mai 2015. En attendant, L’Obs dévoile ce mardi 28 juin que Patrick Balkany ne se représentera aux législatives de 2017 pour ne pas cumuler de mandats.

Patrick Balkany réinvesti par les Républicains, Eric Woerth le soutient
Eric Woerth prend la défense de Patrick Balkany pour les législatives 2017 / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News