Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Patrick Buisson se justifie d’avoir enregistré Nicolas Sarkozy à son insu

Pour Patrick Buisson, le linge sale ne se lave pas en famille. Celui qui fût le conseiller politique de Nicolas Sarkozy entre 2005 et 2014 s’en prend violemment à l’ancien chef de l’État dans son livre La cause du peuple. Il intervenait hier soir dans le journal télévisé de France 2 pour expliquer son attaque en règle contre Nicolas Sarkozy. Il s’est aussi justifié d’avoir enregistré à son insu l’ancien président.

Patrick Buisson règle ses comptes avec Nicolas Sarkozy. L’ancienne éminence grise du candidat à la primaire de la droite et du centre intervenait hier soir dans le journal télévisé de France 2 pour défendre la violente charge qu’il mène contre Nicolas Sarkozy dans son livre La cause du peuple (Perrin).

L’ancien directeur du journal d’extrême-droite Minute a rompu en 2014 avec Nicolas Sarkozy après que Le Canard Enchaîné a révélé qu’il avait enregistré à de multiples reprises, et à son insu, l’ancien président. Les enregistrements avaient été diffusés par Atlantico ; ils avaient valu à Patrick Buisson le qualificatif de « traitre » par Nicolas Sarkozy et une condamnation pour atteinte à la vie privée.

Sur France 2, l’ancien conseiller s’est défendu de tout esprit de revanche et a préféré qualifier son livre de « témoignage pour l’histoire. » « S’il y a un revanchard dans l’affaire, ce n’est pas moi », a-t-il assuré, avant de se justifier concernant l’affaire des enregistrements cachés : « Je les ai enregistrées (ndlr, les conversations), non pas par déloyauté mais pour mieux accomplir ma mission. Quiconque a travaillé à ce niveau de l’État sait comment les choses se passent. Comprenez que lorsque le président vous sollicite 4 fois par jour, la rigueur, la réactivité, la précision, doivent être au rendez-vous. J’ai donc fait ça pour mieux le servir. »

Hollande et Sarkozy, « présidents selfie »

Face à David Pujadas, Patrick Buisson a aussi dénoncé « la comédie du pouvoir », devenue le « symptôme de la tragédie française. » Selon lui, François Hollande et Nicolas Sarkozy sont « deux frères jumeaux, des présidents selfie. » « L’impopularité qui les frappe n’est que l’expression par les Français de la nostalgie profonde pour ces hommes d’État qui faisaient passer le service du bien commun et de l’amour de la France avant leur propre personne », a-t-il ajouté. Il s’en est aussi pris aux convictions de l’ancien président, estimant que « l’adhésion aux idées chez Nicolas Sarkozy est inexistante. »

En meeting hier soir à Chantilly dans l’Oise, Nicolas Sarkozy n’a pas tardé à répliquer. « On ne recule pas même devant la bassesse, même devant l’outrance, même devant la calomnie, même devant la trahison. » Pour l’ancien chef de l’État, les ennuis s’accumulent. Outre le livre revanchard de Patrick Buisson, il doit aussi faire face aux récentes révélations de Médiapart sur le financement de sa campagne de 2007 par la Libye de Mouammar Khadafi. Le site d’information a consulté le carnet d’un ancien dignitaire du régime libyen faisant état d’une série de versements au profit de Nicolas Sarkozy. Au total, 6,5 millions d’euros auraient été versés pendant la campagne de 2007.

Patrick Buisson se justifie d’avoir enregistré Nicolas Sarkozy à son insu
Patrick Buisson a défendu sur France 2 ses attaques contre Nicolas Sarkozy / ©France 2
Ajouter un commentaire