Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Piétonisation des berges : Anne Hidalgo se moque de l’utilisation du 49-3

La maire de Paris vote aujourd’hui la piétonisation définitive des voies sur berges de Seine rive droite. Au moment d’évoquer le projet lors du Conseil de Paris ce lundi 26 septembre, Anne Hidalgo s’est moquée de l’utilisation répétée du 49-3 faite par le gouvernement.

Position de force. Anne Hidalgo, qui  préside le Conseil de Paris de septembre, a fait voter ce lundi la piétonisation définitive des voies sur berges au cœur de la capitale.  Visiblement d’humeur moqueuse, l’édile en a profité pour adresser un tacle plein d’ironie au gouvernement. "Nous serons amenés à approuver à la majorité car nous n’avons pas, dans cette assemblée, de 49-3 qui permettrait de passer en force, et je m’en réjouis" a-t-elle déclaré. Si le projet d’Anne Hidalgo est vivement critiqué, la maire de la capitale ne doute pas de l’adoption de celui-ci, elle qui a à la majorité au Conseil de Paris en plus d’avoir fait alliance avec les écologistes. 

Le projet de piétonisation des voies sur berges ne fait pas l’unanimité

Même si la maire de Paris a subi les foudres de la droite et de plusieurs villes de banlieues parisiennes, elle a fait de ce projet de piétonisation son cheval de bataille. Anne Hidalgo, avant même le vote de ce lundi, était passée en force pour rendre les voies sur berges impraticables à la circulation. La maire de Paris déclarait ainsi dans un communiqué de presse publié le 22 août qu’elle passait outre la décision de l’enquête publique. Depuis 2014, le gouvernement Valls a dégainé cinq fois le 49-3 notamment pour faire adopter son projet de loi Travail. 

Piétonisation des berges : Anne Hidalgo se moque de l’utilisation du 49-3
Anne Hidalgo s’est moquée de l’utilisation du 49-3 par le gouvernement en votant la piétonisation des voies sur berges / ©maxppp
Réagissez à l'actu
Par bruno, le lundi 26 septembre à 15:39
Des mesures "ecolos" toujours aussi incompréhensibles ...
bonjour, pendant qu'on nous amuse avec ces mesurettes il est toujours aussi impossible de se rapprocher de paris et de laisser son véhicule a distance dans un parking gratuit et gardé afin de rentrer dans la capitale par les transports en commun ... (bon ... il faut en avoir envie !!! les franciliens qui le prennent tous les matins savent de quoi je parle : je ne parle pas de la ligne 14 mais des RER B, A, ...E ... et autres. il n'y a aucune VRAI politique écologique .. on ne basculera pas vers l’électrique avant au moins 20 ans si rien n'est fait ... il s'agit juste de pouvoir se rapprocher de paris et de pouvoir aussi alimenter son véhicule éléctrique facilement ... ET sans avoir aussi a payer une batterie ad vitam eternam alors que l'on est soit disant propriétaire de la voiture, (que se passe t'il si on a une rupture dans son emploi ? on paie la batterie quand même ... ? ca donne vraiment envie) voila ... ! alors les quais pour 3 ou 4 bobos et quelques touristes qui vont se faire de plus en plus rares (agressions, (merci Schengen !)... terrorisme, ... ) c'est politico politicien comme truc ou quoi ? ca fait penser à ces gens qui hurlent à la pollution mais qui font stopper un bus et un camion pour traverser au lieu d'attendre quelques secondes ... totalement irresponsable.
Ajouter un commentaire