Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Pour Julien Dray, Emmanuel Macron est "fasciné par lui-même"

Interviewé par Jean-Pierre Elkabbach ce vendredi 2 septembre, Julien Dray n’a pas caché son amertume et sa déception après la démission d’Emmanuel Macron du gouvernement. Pour le porte-flingue de François Hollande, l’ex ministre de l’Economie s’est laissé emporter par ses ambitions personnelles et sa popularité.

Imbu de sa personne. Julien Dray ne décolère pas, lui qui affirmait en juillet dernier qu’Emmanuel Macron ne serait pas candidat à la présidentielle en 2017. Sa démission du gouvernement est une couleuvre à avaler pour le cadre socialiste. "Je ne comprends pas sa démarche. Je pense que c’est une erreur. C’est dommage pour lui car il avait toutes les chances d’être différent des autres, de ne pas être dans une situation où il était phagocyté, emporté par le star-system" commente ce proche de François Hollande.

Et Julien Dray tape là où ça fait mal en insinuant qu’Emmanuel Macron s’est laissé emporter par ses ambitions politiques. "Il a fait un bon parcours au départ de ministre, il montrait qu’il pouvait être différent et finalement il s’est banalisé.  Il ne pensait qu’à la présidentielle. On s’en est rendu compte, on lui a demandé" lâche-t-il.

Julien Dray tire à boulets rouges sur Emmanuel Macron

Celui qui a soutenu Ségolène Royal à la présidentielle de 2007 regrette que l’ex-ministre n’ait jamais voulu jouer le jeu de la cohésion gouvernementale. "Je lui ai demandé, il y a quelques mois d’être en première ligne des batailles et il n’était jamais là. Le pays est face à des dangers réels, il est en guerre, ça n’est pas une banalité et dans ces cas-là on ne déserte pas" assène-t-il avant de continuer. "Je pense qu’il n’y a pas d’aventure individuelle. La tristesse dans cette affaire, c’est que celui qui pouvait être différent, a été comme les autres, fasciné par lui-même" raille le porte-flingue du chef de l’Etat.

Si le départ d’Emmanuel Macron est une claque pour François Hollande, c’est aussi un revers pour Julien Dray. Revenu en odeur de sainteté  à l’Elysée, le conseiller régional d’Ile-de-France œuvre en coulisses pour une gauche réunifiée autour de François Hollande.  Mais avec cette démission, le président de la République est encore plus affaibli et isolé pour se lancer dans la course à l’Elysée. 

Pour Julien Dray, Emmanuel Macron est
Julien Dray estime qu’Emmanuel Macron s’est laissé emporter par ses ambitions personnelles / ©maxppp
Ajouter un commentaire