Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Présidentielle 2017 : François de Rugy charge Arnaud Montebourg "l'anti-écolo"

François de Rugy, officiellement candidat à la primaire organisée par le Parti socialiste, s'en est pris aux positions sur l'écologie d'Arnaud Montebourg, candidat non déclaré à la primaire de la gauche. Il estime que l'ancien ministre du Redressement productif est "anti-écolo" et "incarne l'économie d'hier".

Les hostilités sont bel et bien lancées. François de Rugy, premier candidat non socialiste déclaré à la primaire organisée par le Parti socialiste, a regretté les positions d'Arnaud Montebourg vis-à-vis de l'écologie ce vendredi 19 août sur Europe 1. L'ancien ministre du Redressement productif devrait déclarer sa candidature à l'élection présidentielle de 2017 dimanche 21 août lors de la fête de la rose à Frangy-en-Bresse. Arnaud Montebourg, qui plaide pour "un grand projet alternatif pour la France", donne d'ailleurs une place importante à l'écologie dans sa campagne. Mais pour François de Rugy, qui se félicite qu'il y ait un "représentant écologiste dans cette primaire" (lui-même) contrairement à celle de 2012, l'ex-ministre socialiste est "anti-écolo".

"Arnaud Montebourg incarne vraiment l'économie d'hier"

"Je peux comprendre qu'Arnaud Montebourg n'ait pas tellement envie qu'il y ait la voix de l'écologie dans cette primaire de la gauche et des écologistes", explique François de Rugy. Pour le vice-président de l'Assemblée nationale, "Arnaud Montebourg s'est échiné, quand il était ministre, puis semble-t-il après, à être systématiquement anti-écolo". "Systématiquement, tout ce qui allait dans le sens de l'écologie, il s'y est opposé", insiste-t-il. Le président du Parti écologiste rappelle que l'ancien ministre du Redressement productif "est pro-nucléaire, voulait refaire les gaz de schiste et voulait même recréer des compagnies de mines". Arnaud Montebourg avait en effet commandé un rapport d'experts qui préconisait l'expérimentation en France d'une technologie d'exploitation du gaz de schiste sans recourir à la fracturation hydraulique. Le rapport avait alors été enterré par le gouvernement. "Pour moi, il incarne vraiment, et tant mieux car on aura un vrai débat, l'économie d'hier, cette façon de regarder en arrière au lieu de se projeter dans l'avenir, dans le progrès", s'emporte François de Rugy. "La gauche ne porte plus assez cette idée de progrès et est tout le temps dans une logique défensive et Arnaud Montebourg en est une belle incarnation", conclut-il. Une manière pour le président du Parti écologiste de justifier sa propre candidature ancrée, selon lui, dans le "progrès".

Présidentielle 2017 : François de Rugy charge Arnaud Montebourg
Pour François de Rugy, Arnaud Montebourg "s'oppose à tout ce qui va dans le sens de l'écologie" / ©maxppp
Ajouter un commentaire