Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Primaire à droite - le débat : comment les candidats se sont préparés

Dernier tour de chauffe pour les sept prétendants au titre de champion de la droite et du centre à l’élection présidentielle. Les candidats s’affrontent une troisième et dernière fois ce soir sur France 2 avant le premier tour de scrutin dimanche prochain.

Concentration. Il ne reste que quelques heures avant le dernier débat télévisé de la primaire de la droite et du centre. L’exercice s’annonce décisif pour les trois favoris Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon, en particulier depuis que François Fillon a amorcé une spectaculaire remontée dans les sondages, rendant plus incertaine que jamais l’issue du premier tour de scrutin, dimanche prochain.

François Fillon

Après avoir tenu une réunion publique lundi soir à Metz et être intervenu dans la matinale de RTL mercredi matin, François Fillon se projette déjà dans l’après-débat : vendredi soir il sera au Palais des congrès de Paris pour un dernier grand meeting avant d’éventuellement se préparer au second tour.

Alain Juppé

Le maire de Bordeaux et favori des sondages a alterné entre meeting d’envergure à Paris lundi dernier et visite champêtre le lendemain dans l’Yonne à la rencontre d’agriculteurs. En recul dans les sondages, il devra se montrer offensif ce soir pour défendre sa place de favori.

Nicolas Sarkozy

L’ancien chef de l’État était à Saint-Maur-des-Fossés lundi et à Nice le lendemain. Talonné par François Fillon, il aura à cœur de séduire l’électorat de droite pour conserver ses chances de qualification au second tour. Mais le débat n’est qu’une étape pour Nicolas Sarkozy. Dès demain il se rendra à Nîmes, ville porte-bonheur pour lui puisque c’est là qu’il avait lancé en 2007 sa campagne victorieuse de 2007.

Bruno Le Maire

Après une réunion publique aux Docks de Paris lundi soir et une visite le mardi au salon de la Silver Economy avec Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire était ce matin invité de France Info pour marteler une fois encore son mantra du renouveau et assurer qu’il gagnerait la primaire. Une méthode Coué qui ne devrait pas suffire à inverser une tendance qui le situe sous la barre des 10 %.

Nathalie Kosciusko-Morizet

NKM a les yeux rivés sur l’échéance de ce soir. Selon son entourage, la députée de l’Essonne prépare minutieusement le débat et espère faire aussi bien que lors du deuxième débat au cours duquel elle avait montré sa combativité face à Nicolas Sarkozy. Mardi dernier elle a tout de même fait un saut au marché de Rungis avant de se rendre au salon de la Silver Economy à Paris. Dès demain elle reprendra la route pour se rendre dans le Tarn.

Jean-François Copé

Le député-maire de Meaux accuse un retard irrattrapable sur ses adversaires mais il continue vaille que vaille sa campagne, n’hésitant pas à jouer la carte de l’autodérision. Il est aussi très actif sur les réseaux sociaux où il multiplie les vidéo-conférences avec ses soutiens en régions et parmi les Français de l’étranger.

Jean-Frédéric Poisson

Sale temps pour Jean-Frédéric Poisson. Après un premier débat plutôt réussi qui lui avait permis de sortir de l’anonymat, le candidat du parti chrétien-démocrate est totalement passé au travers du deuxième rendez-vous, handicapé par ses prises de position pro-Trump et en faveur de la Manif pour tous. Pour ne rien arranger, le candidat eu un coup de sang hier soir sur France 3, quittant en direct le plateau pour protester le traitement médiatique dont il se dit victime. Ce soir il devrait avoir du mal à exister face à ses adversaires.

Le deuxième débat de la primaire de la droite et du centre se précise
Les 7 candidats à la primaire de la droite et du centre ont diversement préparé leur intervention pour le troisième débat télévisé qui va les opposer ce soir sur France 2 / ©maxppp
Ajouter un commentaire