Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Primaire à droite – le débat : vifs échanges entre Nicolas Sarkozy et Nathalie Kosciusko-Morizet

Si le premier débat entre les sept candidats à la primaire de la droite et du centre ressemblait plus à un exercice de rodage, pour ce second débat, les concurrents se sont révélés. Jeudi 3 novembre sur BFMTV et I-Télé, les attaques ont fusé. Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé ont particulièrement visé Nicolas Sarkozy. La députée de l’Essonne et l’ancien chef de l’État se sont opposés sur la question de "gouverner à nouveau ensemble".

Clash. Autrefois rassemblés, aujourd’hui opposés, entre NKM et Nicolas Sarkozy l’entente n’est plus. Alors qu’il s’exprimait sur la parité, l’ancien président a assuré "être pour", interpellant Nathalie Kosciusko-Morizet au passage. "Toi-même Nathalie, je te rappelle tu étais numéro quatre du gouvernement !", a-t-il déclaré indiquant qu’il "ne regrettait pas" de l’avoir nommée. Interpellé par NKM sur un éventuel regret sur le Grenelle de l’Environnement, le candidat Sarkozy a continué  sur sa lancée. "Je ne suis pas sûr de le refaire, mais je ne regrette pas ta nomination", a-t-il ajouté. "Tu n’auras pas l’occasion", a répliqué sèchement NKM.

NKM ne compte plus retravailler avec Nicolas Sarkozy

Les tacles ont continué quand Laurence Ferrari a demandé aux deux protagonistes s’ils pourraient retravailler ensemble. "Bien sûr que si", a répondu Nicolas Sarkozy coupé par Nathalie Kosciusko-Morizet. "Moi non", a-t-elle rétorqué en souriant. Une réplique que l’ancien chef de l’État n’a pas laissé passer. "Si j’avais été réélu en 2012, je pense que Nathalie Kosciusko-Morizet se serait fait une violence pour m’accompagner encore", a-t-il répliqué avec ironie. "Est-ce que le Grenelle de l’Environnement tu l’aurais dénigré de cette manière ?", a-t-elle rétorqué. "Est-ce que les conseillers de la campagne de 2012 t’auraient accompagné pendant le mandat ?", a-t-elle continué faisant référence à Patrick Buisson. "Je t’ai vu de près", a conclu l’ancienne ministre. La discorde entre NKM et Nicolas Sarkozy est-elle arrivée à un point de non-retour ? 

Primaire à droite – le débat : vifs échanges entre Nicolas Sarkozy et Nathalie Kosciusko-Morizet
Nathalie Kosciusko-Morizet s’est opposée à Nicolas Sarkozy lors de débat de la primaire à droite / ©maxppp
Ajouter un commentaire