Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Primaire à gauche : Vincent Peillon s'énerve contre une journaliste lors d'un déplacement

En déplacement, le candidat à la primaire de la gauche Vincent Peillon a été agacé par les questions d'une journaliste de "La Nouvelle Edition" sur C8. Questionné sur son retard dans les sondages, l'ancien ministre de l'Education, énervé, a préféré esquiver.

Le ton est donné. A moins de deux semaines du premier tour de la primaire de la gauche, Vincent Peillon était en déplacement, lundi 9 janvier, à Montreuil. Il visitait les studios historiques de Pathé Cinéma transformés en un lieu dédié à la création culturelle. Suivi par l'équipe de "La Nouvelle Edition" (C8), le candidat est apparu agacé lorsque la journaliste lui fait remarquer qu'il ne décolle pas dans les sondages.

"Mais vous parlez de quoi ? Franchement, c'est pas ... De quels sondages vous parlez ? On a deux sondages sur deux jours avant que je fasse mes premières émissions", répond-il, légèrement agacé. Ce à quoi rétorque la journaliste: "vous êtes rentrés tard en campagne". Et là, l'ancien ministre de l'Education coupe court avec "j'ai été aimable avec vous, vous ne pouvez pas dire... hein".

Un début de campagne difficile pour Vincent Peillon

Peu connu des Français, dernier dans les sondages à deux semaines du premier tour de la primaire, Vincent Peillon semble avoir dû mal à s'imposer dans cette campagne. Dans le dernier sondage Ifop publié dans le Journal du Dimanche le 8 janvier, 36% des sympathisants de gauche aimeraient que Manuel Valls représente le PS à l'issue de la primaire. Derrière lui, figurent Arnaud Montebourg (24%) et Benoît Hamon (21%). Et encore plus loin, Vincent Peillon est à la quatrième place avec 9%.

A la reprise d'antenne, la présentatrice Daphné Burki a tenu à répondre au candidat : "moi je ne comprends pas. Pourquoi Vincent Peillon prend la mouche, quand il nous parle comme ça? Ca veut dire quoi ces politiques qui disent comment faire le métier de journaliste".

Primaire à gauche : Vincent Peillon s'énerve contre une journaliste qui le suit lors d'un de ses déplacements
Questionnée sur son retard dans les sondages, Vincent Peillon refuse de répondre à une journaliste / ©maxppp
Ajouter un commentaire