Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Prisons : Manuel Valls annonce un plan pour l'automne et glisse une pique à Christiane Taubira

Au 1er juillet, 69 375 personnes sont incarcérées dans les prisons françaises, qui ne contiennent que 58 311 places. Pour lutter contre la surpopulation carcérale, le gouvernement va lancer un programme immobilier pénitentiaire dès "l'automne" selon Manuel Valls. Le Premier ministre a profité de cette annonce pour glisser une jolie pique à l'encontre de Christiane Taubira.

Manuel Valls ne cache plus son animosité à l'encontre de Christiane Taubira. En visite à la maison d'arrêt de Nîmes, il a annoncé ce lundi 8 août le lancement d'un programme permettant d'agrandir le parc pénitentiaire. L'objectif est de lutter contre la surpopulation carcérale puisque 69 375 sont incarcérées dans les prisons françaises, qui ne disposent pourtant que de 58 311 places. "Il faut non seulement annoncer des constructions, ce que nous ferons, mais surtout, les financer", a ainsi lancé le Premier ministre. "Des réflexions sont en cours qui permettront de faire face à l'accroissement de la population carcécale à moyen terme", explique Manuel Valls. Ce plan, "spécifique, concret, précis", sera présenté à "l'automne". Le chef du gouvernement ajoute qu'il sera "financé, car par le passé il y a eu tant d'annonces mais jamais financées sur le parc pénitentiaire".

"Il reste beaucoup de travail à faire"

Manuel Valls a profité de son déplacement dans le Gard pour lancer une jolie pique à l'attention de Christiane Taubira. "Le gouvernement agit, et tout particulièrement depuis que Jean-Jacques Urvoas est garde des Sceaux", a ainsi déclaré le Premier ministre, visant à demi-mots l'ancienne garde des Sceaux. Christiane Taubira avait démissionné du gouvernement en janvier 2016. Manuel Valls a ensuite rappelé que l'exécutif a "créé plus de 1100 postes dans l'administration pénitentiaire", admettant néanmoins qu'"il reste beaucoup de travail à faire". "Nous luttons avec détermination contre la radicalisation en prison", a également souligné le chef du gouvernement. Cette visite dans la maison d'arrêt de Nîmes, dont le taux de surpopulation est supérieur à 200%, était aussi l'occasion pour le Premier ministre de "saluer l'engagement des hommes et des femmes qui travaillent dans l'administration" dont le "métier est difficile et profondément humain". 

Prisons : Manuel Valls annonce un plan
Manuel Valls a annoncé un plan pour désengorger les prisons et en a profité pour tacler l'ex-garde des Sceaux Christiane Taubira / ©maxppp
Ajouter un commentaire