Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Quotidien - François Hollande met en garde Vladimir Poutine sur le conflit syrien

Le président russe sera en visite en France le 19 octobre prochain. Au vu de la crise syrienne et des bombardements sur des populations civiles, François Hollande hésite à recevoir Vladimir Poutine à l’Élysée. Au micro de Quotidien, il met en garde la Russie.

Vladimir Poutine doit se rendre en France le 19 octobre prochain pour l’inauguration de la grande cathédrale orthodoxe de Paris. Il était prévu une rencontre avec le chef de l’État dans la foulée. Mais compte-tenu de la dégradation des relations entre la Russie et l’Occident ces dernières semaines sur la question du conflit syrien, François Hollande hésite à recevoir le président russe.  

‘’Je me suis posé la question : est-ce que c’est utile, est-ce que c’est nécessaire, est ce que ça peut être une pression, est-ce que nous pouvons faire en sorte qu’il puisse lui aussi arrêter ce qu’il commet avec le régime syrien, c’est-à-dire l’appui aux forces aériennes du régime qui envoient des bombes sur la population d’Alep’’, explique François Hollande au micro de Quotidien.

Les bombardements russes en question

Les bombardements russes et syriens sur les zones civiles rendent particulièrement délicate la venue de Vladimir Poutine en France, et sa rencontre avec François Hollande. Toujours au micro de Quotidien, le chef de l’État a de nouveau assuré que ‘’la France va mettre tous ses moyens diplomatiques, tous ses moyens politiques au service de la trève’’. S’il décide finalement de recevoir Vladimir Poutine, hypothèse la plus vraisemblable pour ne pas entacher les relations entre les deux pays, François Hollande entend mettre le président russe en garde. ‘’Si je le reçois, je lui dirais que c’est inacceptable, que c’est grave même pour l’image de la Russie (…) ceux qui commettent ces actes auront à en payer la responsabilité, y compris devant la cour pénale’’. Depuis 1998, la Cour pénale internationale juge les personnes accusées de génocide, de crime contre l’humanité et de crime de guerre.

Les bombardements de zones civiles à Alep, notamment d’hôpitaux, par l’aviation du régime syrien appuyée par la Russie, a provoqué une escalade de tensions entre l’Occident et le régime russe. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, allant jusqu’à dénoncer des ‘’crimes de guerre’’ tandis que les États-Unis ont décidé de geler toute discussion avec la Russie. 

François Hollande - Vladimir Poutine
François Hollande met en garde Vladimir Poutine sur la situation syrienne / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News