Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Rachida Dati incendie Nathalie Kosciusko-Morizet et règle ses comptes avec François Fillon

Écartée par François Fillon de la 2e circonscription au profit de Nathalie Kosciusko-Morizet en vue des prochaines élections législatives, Rachida Dati a poursuivi ce 20 janvier le règlement de compte entamé hier dans les colonnes du Parisien. Sur France Info, la maire du VIIe arrondissement a de nouveau critiqué la campagne de François Fillon. Elle s’en est aussi violemment pris à NKM.

Le poids des mots, le choc de la radio. Après l’interview au vitriol publiée le 19 janvier dans Le Parisien dans laquelle Rachida Dati attaquait la campagne de François Fillon et dézinguait Nathalie Kosciusko-Morizet, la maire du VIIe arrondissement de Paris et députée européenne est revenue à la charge ce 20 janvier sur France Info. Le discours et les cibles étaient identiques : François Fillon fait une mauvaise campagne et NKM est une traîtresse en puissance.

"Madame Kosciusko-Morizet a toujours trahi ses électeurs", a fustigé Rachida Dati en évoquant le parcours de l’ancienne candidate à la primaire de la droite de la mairie de Longjumeau au 14e arrondissement de Paris en passant par la 4e circonscription de l’Essonne. "Elle a déjà négocié son poste de ministre, elle ne sera jamais là. À peine élue, elle sera déjà sur le futur combat de la présidentielle 2022 parce qu’elle trahira Fillon de la même manière, comme elle a trahi tous les autres."

Rancune tenace

En refusant à Rachida Dati la très bourgeoise 2e circonscription de Paris dont il est lui-même député sortant, François Fillon savait qu’il s’attirerait les foudres de l’ancienne ministre de la Justice. Avec Rachida Dati, le contentieux remonte à loin. Celle qui doit tout à Nicolas Sarkozy qui l’a propulsée place Vendôme en 2007 a toujours méprisé le "collaborateur" de l’hyper-président. Pendant la primaire de la droite, elle a logiquement soutenu son ancien mentor. Mais contrairement à la plupart des anciens sarkozystes, elle n’a pas été recasée dans le dispositif de campagne de François Fillon. Le Sarthois n’a pas oublié le tombereau d’injures proférées par Dati ces dernières années.

De quoi franchement énerver l’eurodéputée, qui ne manque plus une occasion de taxer "l’autoritarisme" de l’ancien Premier ministre qu’elle accuse de ne pas rassembler son camp. "Si la droite ne défend pas le travail, ne défend pas les classes moyennes, à quoi sert la droite ?" a-t-elle encore demandé sur France Info.

François Fillon était prévenu : Comme le rapportait déjà Le Canard Enchaîné dans son édition du 18 janvier, Dati l’avait menacé : "S’il donne sa circo à NKM, ce sera la guerre, et, faites gaffe, j’ai des munitions… je vais lui pourrir sa campagne." Dont acte.

Rachida Dati incendie Nathalie Kosciusko-Morizet et règle ses comptes avec François Fillon
Rachida Dati accuse Nathalie Kosciusko-Morizet de trahison et tacle la campagne de François Fillon / ©France Info
Ajouter un commentaire