Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Renoncement de François Hollande : Benoît Hamon se "réjouit d'avance" de débattre avec Manuel Valls

La mise sur la touche de François Hollande étant actée pour 2017, Benoît Hamon se prépare à affronter Manuel Valls dans le cadre de la primaire à gauche. Le député des Yvelines se "réjouit d'avance" de débattre avec le Premier ministre, qui pour l'instant ne s'est pas encore déclaré...

Le renoncement de François Hollande est une divine surprise pour Benoît Hamon. Hier encore, le député des Yvelines se désespérait d'une éventuelle candidature en roue libre du chef de l'État, redoutant qu'elle ne saborde d'emblée la primaire de la gauche, et par là-même sa propre candidature.

Le président désormais sur la touche, Benoît Hamon voit son avenir dans la primaire avec un peu plus de sérénité. S'il n'a pas encore officiellement déposé ses parrainages, contrairement à Arnaud Montebourg, il a assuré ce 2 décembre sur iTélé que "la décision du président de la République ne change rien au fait" qu'il entend continuer de "creuser [s]on sillon" en vue de la course à l'Élysée.

En toute circonstance il faut bien s'adapter et Benoît Hamon a donc changé son fusil d'épaule. Plutôt que de tirer sur l'ambulance Hollande, il cible désormais Manuel Valls, dont la candidature à l'élection présidentielle devrait logiquement intervenir sous peu.

Réconciliation des gauches

"Celui qui portera la ligne de défense du quinquennet sera [...] Manuel Valls. Je me réjouis de débattre avec lui", a-t-il déclaré, avant de rappeler que c'est le Premier ministre qui a, selon lui, "théorisé les gauches irréconciliables." Benoît Hamon n'a "pas du tout" l'intention de se tourner vers le centre, comme pourrait le faire Valls. Il préconise au contraire la réconciliation des deux gauches, la "sociale démocrate" et la "radicale."

"Si on continue à penser du côté de la gauche sociale démocrate qu'on ne peut plus travailler avec la gauche radicale, et de l'autre côté ,de la gauche radicale qu'on ne peut plus travailler avec la gauche sociale démocrate, et bien nous serons amenés à commenter les duels droite/extrême-droite pour longtemps", a-t-il prédit.

Renoncement de François Hollande : Benoît Hamon se
La défection de François Hollande relance la candidature de Benoît Hamon dans la primaire de la gauche / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News