Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Roman Polanski président des César 2017, Laurence Rossignol se dit "choquée"

Roman Polanski a été choisi pour présenter le 24 février prochain la 42ème cérémonie des César. Une annonce qui n’en finit plus de faire polémique. L'ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a pris la défense du réalisateur. Laurence Rossignol se dit, elle, "choquée" par ce choix.

La polémique enfle. Mercredi 18 janvier, l’académie des César a désigné Roman Polanski pour présider la prochaine cérémonie qui aura lieu le 24 février. A gauche, les avis divergent. L’ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a décidé de soutenir le réalisateur : "C’est la liberté absolue de l’Académie des César. C’est un très grand réalisateur. Ça s’est passé il y a 40 ans et on ne peut pas à chaque fois relancer cette affaire. A chaque fois qu’on va parler de Roman Polanski, on va reparler de cette affaire, relancer une nouvelle polémique." De son côté, la ministre actuelle de la Culture s’est abstenue de critiquer ce choix. Audrey Azoulaya confié : "L’académie des César est parfaitement indépendante du ministère et son choix lui appartient. Les faits en cause sont particulièrement graves. Mais ils sont aussi très anciens."

Aurélie Filippetti est pour, Laurence Rossignol est contre

Laurence Rossignol, la ministre des Droits des femmes n’est pas du tout de cet avis. Sur France Culture,  elle a déclaré : "Je trouve surprenant et choquant que l'histoire d'un viol dans la vie d'un homme ne pèse pas." Laurence Rossignol a ajouté : "C'est un choix qui témoigne, de la part de ceux qui ont décidé de le nommer président des César, d'une indifférence à l'égard des faits qui lui sont reprochés." L’association Osez le féminisme a appelé à un rassemblement de protestation le jour de la cérémonie. Une pétition est également en ligne appelant à la destitution de Roman Polanski comme président des César. A 20h ce 20 janvier, elle avait réuni près de 48 000 signataires.

Roman Polanski président des Césars 2017, Laurence Rossignol se dit
Laurence Rossignol se dit "choquée" par la nomination de Roman Polanski à la présidence des Césars. / ©maxppp
Ajouter un commentaire