Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Sondage secret du PS : Jean-Christophe Cambadélis nie avoir dissimulé les résultats

Selon une information révélée par Le Point, le Parti socialiste n'a jamais rendu public un sondage commandé auprès d'Ipsos en juillet dernier et donnant Arnaud Montebourg vainqueur de la primaire devant François Hollande. Sur Europe 1, Jean-Christophe Cambadélis a fourni son explication de cette non-publication.

Jean-Christophe Cambadélis dément toute dissimulation. Selon une information révélée par Le Point, le Parti socialiste a commandé un sondage sur la primaire de la gauche à l'institut Ipsos en juillet dernier. L'étude a été réalisée dans le plus grand secret auprès de 15 814 sondés entre le 1er et le 4 juillet. En cas de second tour opposant François Hollande à Arnaud Montebourg, le président sortant était donné perdant avec seulement 47% des suffrages. De même, Manuel Valls (46%) et Emmanuel Macron (49%) étaient donnés perdants contre l'ancien ministre du Redressement productif en cas de duel au second tour de la primaire organisée par le Parti socialiste. Ces résultats sont toutefois à interpréter avec précaution, puisqu'ils se basent seulement sur les réponses des personnes se disant "certaines" d'aller voter. Mais une chose est particulièrement étonnante : ce sondage n'a jamais été rendu public. Les mauvais résultats de François Hollande en serait-elle la raison ?

"Le résultat n'est pas celui annoncé dans les médias"

Jean-Christophe Cambadélis, invité ce vendredi 26 août sur Europe 1, nie toute dissimulation intentionnelle des résultats de cette étude. Et il va jusqu'à remettre en question les bons scores d'Arnaud Montebourg : "le résultat n'est pas celui que l'on a annoncé dans les médias, mais la victoire de François Hollande". Le premier secrétaire du Parti socialiste fait peut-être référence aux résultats du premier tour. Quelle que soit la configuration proposée, le candidat de l'exécutif, qu'il s'agisse de François Hollande, de Manuel Valls ou d'Emmanuel Macron, est donné vainqueur du premier tour devant Arnaud Montebourg. Jean-Christophe Cambadélis oublie seulement d'évoquer qu'aucune majorité absolue ne se déclarant au premier tour, la tenue d'un second tour serait fatale au candidat de la "gauche gouvernementale". Pour le député (PS) de Paris, si le sondage n'a pas été publié, c'est parce qu'il n'allait "pas publier un sondage annonçant la victoire de François Hollande le 14 juillet vu les événements qui se sont passés". "Pour ne pas déclencher une polémique", poursuit le premier secrétaire du Parti socialiste, faisant référence à l'attaque terroriste qui s'est déroulée à Nice le jour de la Fête nationale. Une explication pour le moins étonnante. Sur RMC, Laurent Baumel, frondeur socialiste et proche d'Arnaud Montebourg, a expliqué "ne pas être surpris au vu des résultats" que ce sondage n'ait pas été rendu public.

Sondage secret du PS : Jean-Christophe Cambadélis nie avoir dissimulé les résultats
Jean-Christophe Cambadélis a donné son explication de la non-publication d'un sondage commandé par le PS / ©Europe 1
Ajouter un commentaire