Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Soupçonné d’avoir sollicité le Qatar pour financer sa campagne, un député PS porte plainte

Le livre "Nos très chers émirs" des journalistes Georges Malbrunot et Christian Chesnot continue de faire des remous au sein de la classe politique. Accusé d’avoir demandé au Qatar de l’aide pour financer sa campagne, le député PS Alexis Bachelay a indiqué sur LCP la semaine dernière qu’il allait porter plainte pour diffamation.

Scandale politico-financier. Le  livre "Nos très chers émirs" dont Le Point publiait quelques extraits la semaine dernière fait polémique. Les auteurs, Georges Malbrunot et Christian Chesnot enquêtent sur les relations troubles qu’entretiennent les politiques français avec les pays du Moyen-Orient.

Nommément cité dans l’ouvrage, Alexis Bachelay, le député PS des Hauts-de-Seine est accusé d’avoir « cherché des financements pour sa campagne des législatives auprès de l’ambassade du Qatar » comme l’indique LCP. Le député n’aura pas gain de cause selon les journalistes qui se trompent dans l’orthographe de l’élu socialiste qu’ils écrivent "Bachelet", comme le précise La Chaîne Parlementaire.

Alexis Bachelay se défend d’avoir demandé de l’argent au Qatar

Interrogé sur le sujet, Alexis Bachelay a déclaré en exclusivité à LCP le 20 octobre  qu’il allait porter plainte pour diffamation. "Je conteste totalement le fait que j’aurais sollicité l’ambassadeur du Qatar pour financer ma campagne électorale", indique le vice-président du groupe d’amitié France-Qatar à l’Assemblée nationale. "C’est un peu dérisoire comme accusations quand on sait comment sont financées les campagnes", continue-t-il.

"Je conteste cette accusation non-fondée et je rendrai compte devant un tribunal. Je ferai convoquer les auteurs et ils devront s’expliquer devant la justice française", ajoute-t-il. "C’est un livre à charge, je n’ai jamais été contacté par les auteurs, ils ont décidé de faire les choses d’une manière non-professionnelle", conclut-il en précisant qu’il n’a "rien à se reprocher". Accusé d’avoir fait du chantage auprès de l’ambassade du Qatar dans ce même ouvrage, Jean-Marie Le Guen a également fait savoir qu’il portait plainte.

Soupçonné  d’avoir sollicité le Qatar pour financer sa campagne, un député PS porte plainte
Alexis Bachelay, député PS, porte plainte après avoir été accusé d’avoir demandé au Qatar de financer sa campagne / ©maxppp
Ajouter un commentaire