Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Stéphane Le Foll explique que le gouvernement est "obligé" d'utiliser l'article 49-3 pour la loi Travail

Après cinq mois de contestation sociale, l'épilogue de la loi Travail devrait avoir lieu ce mercredi 20 juillet à l'Assemblée nationale. Manuel Valls devrait en effet avoir une nouvelle fois recours à l'article 49-3. Stéphane Le Foll explique que le gouvernement est "obligé d'utiliser le 49-3".

Jamais deux sans trois. Manuel Valls devrait de nouveau dégainer l'article 49-3 de la Constitution pour faire passer en force la loi Travail. Le texte revient en effet en troisième lecture à l'Assemblée nationale ce mercredi 20 juillet. Au Sénat, la majorité de droite a rejeté le texte mardi 19 juillet 2016 sans même en débattre. Les sénateurs de droite estiment n'avoir été écouté ni par le gouvernement ni par l'Assemblée nationale. Ils se plaignent de ne pas avoir été entendus sur les propositions les plus libérales. Les sénateurs avaient notamment supprimé les 35 heures en première lecture. Stéphane Le Foll a annoncé au micro de France Info ce mercredi 20 juillet que Manuel Valls aura recours à l'article 49-3.

"Si on pouvait faire autrement..."

"Si on pouvait faire autrement...", soupire le porte-parole du gouvernement.  Stéphane Le Foll explique que le risque est d'avoir "une majorité alternative contre le texte du gouvernement". "Avec la droite, une partie des députés socialistes décident de s'opposer à un texte du gouvernement", détaille-t-il. "Donc on est obligés d'utiliser le 49-3", reconnaît le ministre de l'Agriculture. Le texte devrait être définitivement adopté jeudi après-midi, soit 24 heures après que le gouvernement ait engagé sa responsabilité, à condition qu'il n'y ait pas de motion de censure. Mais la droite a d'ores et déjà annoncé qu'elle n'avait pas l'intention de déposer une motion de censure à l'Assemblée nationale.

Stéphane Le Foll explique que le gouvernement est
Le porte-parole du gouvernement accuse "une partie des députés socialistes de s'opposer au texte du gouvernement" / ©maxppp
Ajouter un commentaire