Déjà Vu

Syrie : Bachar Al-Assad soutien gênant de François Fillon ? Jean-François Copé veut "hiérarchiser nos ennemis" (vidéo)

Interrogé lundi 9 janvier sur France Info sur les propos de Bachar Al-Assad à propos de la position de François Fillon sur la Syrie, Jean-François Copé a évoqué la nécessité pour la France de "hiérarchiser" ses ennemis. Selon l’ancien candidat à la primaire de la droite et du centre, le président syrien représente une menace moindre que le terrorisme islamiste.

Polémique. Lundi 9 janvier, plusieurs médias français dont RTL et France Info ont dévoilé une interview conjointement réalisée de Bachar Al-Assad. Un entretien dont est surtout ressorti, en France, les propos plus que bienveillants tenus par le leader syrien vis-à-vis de la position de François Fillon sur son pays : "Sa rhétorique concernant les terroristes, sa priorité consistant à combattre les terroristes et à ne pas s'ingérer dans les affaires d'autres pays, sont les bienvenues" a-t-il estimé depuis son palais présidentiel à Damas. Pour rappel, François Fillon prône depuis plusieurs mois une alliance avec la Russie et Bachar Al-Assad pour éradiquer l’Etat Islamique.

"Le premier de nos ennemis, c'est le terrorisme islamiste"

Invité de Jean-Michel Apathie dans la matinale de France Info, Jean-François Copé a été invité à réagir à ces propos de Bachar Al-Assad. Et surtout à justifier la position du candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle. Ce qu’a fait le maire de Meaux en insistant sur la nécessité de hiérarchiser les ennemis de la France : "Nous avons, hélas, l’obligation de hiérarchiser nos ennemis" a-t-il estimé, "Le premier de nos ennemis aujourd’hui c’est le terrorisme islamiste et notre combat doit être celui-là. Aujourd’hui nous n’avons d’autre choix que de voir avec qui nous pouvons lutter contre le terrorisme islamiste. Cela n’enlève rien à la condamnation que nous faisons tous des agissements d’Assad en Syrie". Relancé sur l’identité de ces futurs possibles alliés, Jean-François Copé a précisé. : "Avec toutes celles et ceux qui sont en situation d’aider à les vaincre". Enfin, précisé... 

Syrie : Bachar Al-Assad soutien gênant de François Fillon ? Jean-François Copé veut
Jean-François Copé a estimé que la France devait "hiérarchiser ses ennemis" / ©maxppp
Ajouter un commentaire