Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Syrie : Bachar Al-Assad soutien gênant de François Fillon ? Jean-François Copé veut "hiérarchiser nos ennemis" (vidéo)

Interrogé lundi 9 janvier sur France Info sur les propos de Bachar Al-Assad à propos de la position de François Fillon sur la Syrie, Jean-François Copé a évoqué la nécessité pour la France de "hiérarchiser" ses ennemis. Selon l’ancien candidat à la primaire de la droite et du centre, le président syrien représente une menace moindre que le terrorisme islamiste.

Polémique. Lundi 9 janvier, plusieurs médias français dont RTL et France Info ont dévoilé une interview conjointement réalisée de Bachar Al-Assad. Un entretien dont est surtout ressorti, en France, les propos plus que bienveillants tenus par le leader syrien vis-à-vis de la position de François Fillon sur son pays : "Sa rhétorique concernant les terroristes, sa priorité consistant à combattre les terroristes et à ne pas s'ingérer dans les affaires d'autres pays, sont les bienvenues" a-t-il estimé depuis son palais présidentiel à Damas. Pour rappel, François Fillon prône depuis plusieurs mois une alliance avec la Russie et Bachar Al-Assad pour éradiquer l’Etat Islamique.

"Le premier de nos ennemis, c'est le terrorisme islamiste"

Invité de Jean-Michel Apathie dans la matinale de France Info, Jean-François Copé a été invité à réagir à ces propos de Bachar Al-Assad. Et surtout à justifier la position du candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle. Ce qu’a fait le maire de Meaux en insistant sur la nécessité de hiérarchiser les ennemis de la France : "Nous avons, hélas, l’obligation de hiérarchiser nos ennemis" a-t-il estimé, "Le premier de nos ennemis aujourd’hui c’est le terrorisme islamiste et notre combat doit être celui-là. Aujourd’hui nous n’avons d’autre choix que de voir avec qui nous pouvons lutter contre le terrorisme islamiste. Cela n’enlève rien à la condamnation que nous faisons tous des agissements d’Assad en Syrie". Relancé sur l’identité de ces futurs possibles alliés, Jean-François Copé a précisé. : "Avec toutes celles et ceux qui sont en situation d’aider à les vaincre". Enfin, précisé... 

Syrie : Bachar Al-Assad soutien gênant de François Fillon ? Jean-François Copé veut
Jean-François Copé a estimé que la France devait "hiérarchiser ses ennemis" / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News