Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Thierry Mariani ironise sur la réduction des privilèges des anciens présidents

Pour Thierry Mariani, le coup de rabot sur les privilèges dont jouissent les anciens présidents de la République est un gadget. Le député LR des Français établis hors de France y voit la manœuvre d’un « président à la dérive. »

L’information avait filtré fin septembre, elle est désormais confirmée : les anciens présidents de la République bénéficieront de moins d’avantages que par le passé.  Selon un décret paru au Journal officiel entre mardi et mercredi, les ex-chefs de l’État continueront à pouvoir bénéficier d’une équipe de sept collaborateurs permanents (et deux agents de service), mais seulement pour cinq ans.

Passé ce délai, ils n’auront plus droit qu’à trois collaborateurs et un agent de service. Le décret énumère tout un assortiment de mesures : par exemple les conjoints de présidents décédés perdent complètement leurs avantages. Pour les trois actuels anciens présidents, le délai de cinq ans court à partir de la date de parution du décret au JO.

Selon une enquête récente de Mediapart, un ancien président de la République coûte actuellement en moyenne 10,3 millions d’euros par an et par personne (dont 6,8 millions pour les seules dépenses de protection).

Thierry Mariani compare avec le coût d’Alstom

Pour Thierry Mariani, ce n’est pas cette mesure qui permettra de renflouer les caisses de l’État. Le député LR des Français établis hors de France a estimé que les sommes allouées aux trois anciens présidents ne sont pas « ce qui plombe le budget de l’État ». À l’appui de ses dires, il a comparé les montants récupérés grâce à la mesure avec les sommes récemment investies par le gouvernement pour sauver le site de Belfort d’Alstom : « On va économiser 4 millions d’euros, on vient d’en dépasser 200 millions pour acheter des trains qui sont construits pour aller vite et qu’on fera rouler lentement. » 

Thierry Mariani ironise sur la réduction des privilèges des anciens présidents
Thierry Mariani ironise sur la réduction des avantages alloués aux anciens présidents de la République / ©iTélé
Ajouter un commentaire