Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Valérie Pécresse envisage d'instaurer une "taxe Valls" pour compenser le coût du pass Navigo

Valérie Pécresse a menacé ce dimanche 19 juin d'instaurer une "taxe Valls" pour compenser la mise en place du pass Navigo à tarif unique. La présidente de l'Île-de-France reproche à la gauche de ne pas aider la région, et dénonce un trou annuel de "300 millions d'euros".

Valérie Pécresse en a marre d’attendre. Il y a un an, l'Île-de-France lançait le pass Navigo à tarif unique à l’initiative de Jean-Paul Huchon, ancien président de la région. L’objectif de ce titre de transport à 70 euros par mois était de rapprocher Paris de sa banlieue. Le coût de cette mesure était estimé à 400 millions d’euros. La moitié est prise en charge par une hausse du versement transports, taxe imposée aux entreprises. L’État avait promis de prendre en charge la différence, le temps de trouver une solution plus viable.

Bientôt une "taxe Valls" en Île-de-France ?

Dans une interview accordée au Parisien ce dimanche, Valérie Pécresse reproche à la gauche de ne pas tenir sa promesse. Elle se plaint ainsi d’”une impasse annuelle de 300 millions d’euros”. Si la présidente de la région Île-de-France “souhaite conserver le pass unique”, elle menace de devoir “instaurer une taxe Valls, entre 10 et 15€”. En effet, “le tarif d’équilibre du pass Navigo est entre 80 et 85 euros”, selon le STIF (Syndicat des Transports d’Île-de-France). Cette taxe compenserait donc les pertes que la région subit suite à cette mesure.

Une pétition lancée pour "faire payer la facture" à Manuel Valls

Nathalie Kosciusko-Morizet s'est également emparée du sujet ce lundi 20 juin sur RTL. Elle dénonce une "mesure pré-électorale" que la gauche n'a pas tenu après avoir perdu la région. Une pétition a d'ailleurs été lancée pour faire "payer la facture" au Premier ministre à l'initiative d'Othman Nasrou, conseiller régional d'Île-de-France. 
Valérie Pécresse envisage d'instaurer une
Valérie Pécresse reproche à la gauche de ne pas tenir ses promesses / ©maxppp
Ajouter un commentaire