Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Affaire Bygmalion : l’étau se resserre autour de Nicolas Sarkozy

Un procès dans l’affaire Bygmalion pourrait avoir lieu. Les derniers recours des mis en examen concernant cette affaire de fausses factures pour le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, ont été rejetés ce jeudi 15 décembre. L’ancien chef d’État risquerait un procès.

Aux dernières nouvelles, Nicolas Sarkozy, depuis son échec à la primaire de la droite et du centre le 20 novembre dernier, profitait de quelques jours de repos en Thaïlande avec Carla et leur fille. Loin donc du tumulte parisien, et des affaires judiciaires. Pourtant selon une information France info, un procès de Nicolas Sarkozy et des autres mis en examen dans l’affaire Bygmalion, pourrait avoir lieu. Selon leurs avocats, les derniers recours ont été rejetés par la cour d’appel de Paris ce jeudi 15 décembre. Et si il n’y a pas de pourvoi en cassation, il s’agit de la dernière étape de procédure avant une décision des juges d’instruction sur la tenue d’un procès.

Vers un procès de Nicolas Sarkozy ?

D’après les informations d’une journaliste de France Inter, Corinne Audouin, le pourvoi en cassation serait envisagé. En effet, les avocats demandaient une contre-expertise financière. Des milliers de mails auraient été versés au dossier, juste avant la clôture de l’information judiciaire : "450 GO de pièces (20 000 mails)." Si le procès avait lieu, il ne serait cependant pas pour toute suite.

L’ancien président de la République est directement impliqué dans cette affaire. Selon France Info, "Si les juges d’instructions suivaient les réquisitions du parquet de Paris, rendues en août dernier, l'ancien président serait renvoyé devant le tribunal correctionnel pour le délit de financement illégal de campagne électorale." Dans cette affaire, Nicolas Sarkozy n’est pas poursuivi pour avoir eu connaissance du dossier mais l’ancien chef de l’État est "soupçonné d'avoir engagé des dépenses supplémentaires, en demandant de nouveaux meetings, alors qu'il avait été informé d'un risque de dépassement du plafond." Nicolas Sarkozy le conteste. Dans cette affaire, l’ancien président de la République n’est pas le seul a être visé par les réquisitions du parquet, 13 autres personnes pourraient également être inquiétées.

Affaire Bygmalion : l’étau se resserre autour de Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy risquerait un procès dans l’affaire Bygmalion / ©maxppp
Ajouter un commentaire