Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Affaire du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy : Ziad Takkiedine mis en examen

Ziad Takkiedine était entendu par le juge, ce mercredi 7 décembre, sur ses déclarations sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. A l’issue de l’audition, l’homme d’affaire franco-libanais a été mis en examen pour « complicité de corruption d’agent public étranger » et pour « complicité de détournements de fonds publics en Libye ».

L’étau se resserre. Après avoir été entendu par l’Office anticorruption de la police pour ses déclarations sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, Ziad Takkiedine a été entendu, ce mercredi 7 décembre, par la justice. A l’issue de l’audition par le juge d’instruction Serge Tournaire, l’homme d’affaire a été mis en examen.

En fin de journée, son avocate Me Elise Arfi a déclaré que son client avait été mis en examen pour « complicité de corruption d’agent public étranger » et pour « complicité de détournements de fonds publics en Libye ».

Mi-novembre, l’homme d’affaires frano-libanais avait affirmé au site de Médiapart avoir personnellement remis à Claude Guéant et à Nicolas Sarkozy, cinq millions d’euros en provenance du régime libyen de Mouammar Kadhafi.

Pour Ziad Takkiedine, « il est temps qu’on fasse la lumière sur tout »

En arrivant au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris, Ziad Takkiedine a déclaré à l’AFP qu’ « il est temps qu’on fasse la lumière sur tout, et à la justice de la faire ». Quelques jours avant le premier tour de la primaire de la droite et du centre, l’ancien proche de Nicolas Sarkozy avait assuré avoir convoyé à la demande d’Abdallah Senoussi, l’ex-chef des services de renseignement libyen, dans le cadre d’une « coopération entre services de renseignements », des valises contenant près de 5 millions d’euros en liquide.

Interrogé à ce sujet lors du dernier débat télévisé, l’ancien président Nicolas Sarkozy s’était énervé contre David Pujadas. « Quelle indignité ! Vous n’avez pas honte de donner écho à un homme qui a fait de la prison, qui a été condamné à d’innombrables reprises pour diffamations et qui est un menteur ? Ce n’est pas l’idée que je me fais du service public. C’est une honte », avait-il lancé au journaliste.

Affaire du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy : Ziad Takkiedine mis en examen
L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takkiedine a été mis en examen après ses déclarations sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. / ©maxppp
Ajouter un commentaire