Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Alain Juppé aurait caché un déficit de 44 millions d’euros à Bordeaux

Selon nos confrères d’RTL, Alain Juppé, le maire de Bordeaux, aurait caché un déficit de 44 millions d’euros. Les conseillers municipaux socialistes et écologistes de la ville compteraient saisir le tribunal administratif.

A Bordeaux, la prochaine séance du conseil municipal ne devrait pas être de tout repos pour Alain Juppé. Selon RTL, les conseillers municipaux socialistes et écologistes devraient déposer un recours devant le tribunal administratif. Ils accuseraient Alain Juppé d’avoir masqué un déficit de 44 millions d’euros. Mathieu Rouveyre, le chef de file de l’opposition, cité par nos confrères d’RTL, aurait déclaré : "Vous rendez à la fin d'un exercice un compte où les ratios d'endettement explosent, où vous avez une épargne nette négative, où vous avez dû recourir à l'inscription de recettes fictives pour dissimuler un déficit, on ne peut pas considérer quand même qu'on est face à un bon gestionnaire." Il aurait également ajouté : "Le maire de Bordeaux a mis la ville dans une situation financière intenable."

La gestion municipale d’Alain Juppé attaquée

Toujours selon nos confrères d’RTL, qui cite l’opposition de gauche, la ville de Bordeaux présenterait officiellement un excédent de 5 millions d’euros au compte administratif, obtenu grâce à un emprunt de 49 millions d’euros qui n’a pas été utilisé ni officialisé. Seules figureraient des lettres de deux banques s’engageant à prêter de l’argent mais rien n’aurait été signé.

Le candidat à la primaire de la droite et du centre aurait répondu à ces accusations, toujours selon nos confrères d’RTL. Il aurait déclaré : "Il n'est pas question d'emprunts fictifs mais de dépenses reportées sur l'année suivante. Ce sont des emprunts que nous réalisons si nous en avons besoin. Les réaliser avant serait une gabegie, ce serait une trésorerie inutile. C'est de la bonne gestion." Il aurait également ajouté : "Ces dépenses ne sont pas encore payées. Elles sont engagées mais ne sont pas décaissées. Il n'y a pas de problème de notre point de vue."

L’opposition municipale aurait saisi la préfecture, qui n’aurait pas jugé opportun de saisir la chambre régionale des comptes. Les élus d’opposition auraient donc décidé de déposer un recours devant le tribunal administratif.

Marion ROUYER

Alain Juppé aurait caché un déficit de 44 millions d’euros à Bordeaux
La gestion municipale d’Alain Juppé est attaquée / ©maxppp
Ajouter un commentaire