Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Arnaud Montebourg en visite à Florange, il grille la priorité à François Hollande

Arnaud Montebourg fera la tournée des sites industriels lorrains du mercredi 12 au vendredi 14 octobre. En visite à Florange jeudi, il entend griller la priorité à François Hollande qui devait se rendre sur le site dans les prochaines semaines.

En 2012, François Hollande s’était engagé à défendre les salariés du site d’ArcelorMittal menacé de fermeture. Une fois élu, son ministre de l’Industrie, Arnaud Montebourg avait fait du sauvetage du site son cheval de bataille. Aujourd’hui candidat à la primaire de la gauche, Arnaud Montebourg a décidé de se rendre sur le site hautement symbolique de Florange au cours d’une grande tournée des sites industriels de la région dès mercredi selon les informations du Monde.

Problème : François Hollande avait lui aussi annoncé sa venue sur le site lorrain ‘’dans les prochaines semaines’’. En précipitant sa venue, Arnaud Montebourg semble bien vouloir griller la priorité au chef de l’État, une provocation dont est coutumier le spécialiste de ‘’la cuvée du redressement’’.

Pour s’assurer d’être le premier sur les lieux, François Hollande pourrait bien décider d’une visite surprise mardi ou jeudi sur le site. Une belle façon de ‘’couper l’herbe sous le pied’’ d’Arnaud Montebourg comme le souligne Cédric Pietralunga, journaliste du Monde.

 

Florange, le long désaccord entre Hollande et Montebourg

En 2012, François Hollande alors candidat aux plus hautes fonctions, avait dit avec force sa volonté d’empêcher la fermeture des deux derniers hauts fourneaux de l’entreprise afin de préserver les emplois du site lorrain. Arnaud Montebourg, alors ministre de l’Industrie, propose de nationaliser le site. En vain. En 2013, l’arrêt des hauts fourneaux est définitif et jette une ombre sur l’un des engagements de François Hollande.

Jean-Marc Ayrault, Premier ministre au moment des faits, avait dit quelques années plus tard regretter une ‘’affaire navrante’’. Non sans pointer la responsabilité d’Arnaud Montebourg dans la colère des salariés. ‘’Arnaud Montebourg a tellement fait croire à la nationalisation’’ que la désillusion des syndicalistes n’en a été que renforcée. À l’époque, Arnaud Montebourg menace de démissionner mais décide finalement de ‘’rester à [son] poste de combat’’. Il quittera finalement le gouvernement deux ans plus tard.

Arnaud Montebourg - François Hollande
Arnaud Montebourg visite Florange avant François Hollande / ©maxppp
Ajouter un commentaire