Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Attaque dans une église de Normandie : Nicolas Dupont-Aignan redoute une guerre civile

Les réactions politiques se succèdent après l’attaque qui a fait un mort et un blessé grave dans une église près de Rouen en Normandie. Nicolas Dupont-Aignan, fondateur du parti Debout la France, a réagi sur son compte Youtube et dit craindre que la situation ne bascule dans la guerre civile.

Ce mardi 26 juillet, deux hommes ont fait irruption dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen, en Normandie. Armés de couteaux ils ont pris en otage cinq personnes, parmi lesquels deux religieuses, deux fidèles et le prête de l’Eglise. Le prêtre, Jacques Hamel, a été tué et l’un des fidèles grièvement blessé. Les deux assaillants ont été abattus par la police. Depuis l’annonce de l’attaque, les réactions politiques s’enchaînent sur les réseaux sociaux. Si beaucoup ont tenu à témoigner leur tristesse et leur soutien à l’égard des familles touchées par ce nouveau drame, d’autres n’ont pas attendu plus de quelques minutes pour laisser libre cours à leur récupération politique. À droite et à l’extrême-droite notamment, les réactions se sont fait très virulentes, à l’image de celle de Nadine Morano qui appelle à ‘’arrêter la naïveté’’ ou celle de Marion Maréchal le Pen qui, sans un mot pour les victimes, tweete ‘’Ils tuent nos enfants, assassinent nos policiers et égorgent nos prêtres. Réveillez-vous !’’.

Nicolas Dupont-Aignan vante ses propositions, sans les expliquer

Nicolas Dupont-Aignan, fondateur du mouvement Debout la France et candidat à l’élection présidentielle de 2017, s’est quant à lui feint d’une vidéo sur sa chaîne Youtube. Drapeau français épinglé à la veste, le député de Paris dénonce l’acte de ‘’monstres qui s’attaquent à tout ce qui fait la France’’ et à ‘’nos racines chrétiennes’’ et ne tarde pas à mettre en cause la responsabilité de l’Etat dans l’attaque. ‘’Les responsables politiques ne devraient se poser qu’une question : Est-ce que aujourd’hui notre pays se donne les moyens de gagner cette guerre contre la barbarie ? Vous connaissez ma réponse : non, malheureusement.’’ Nicolas Dupont-Aignan l’assure, si ‘’nous ne changeons pas d’échelle, de mentalité, nous allons perdre cette guerre et partir dans l’engrenage de la guerre civile’’. Le candidat argue que ‘’vous (ses auditeurs, ndlr) connaissez mes propositions’’ pour lutter contre le terrorisme et qu’il faut ‘’prendre les mesures qui s’imposent’’, sans les détailler.

Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan craint une guerre civile après l'attaque d'une église en Normandie / ©maxppp
Ajouter un commentaire