Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Attentat de Nice : Najat Vallaud-Belkacem tacle le Front national en vidéo

Dans une vidéo postée sur Facebook jeudi 21 juillet, Najat Vallaud-Belkacem prend la parole en réponse aux polémiques nées suite à l'attentat de Nice. La ministre de l'Éducation nationale y évoque son passé d'immigrée, en taclant à demi-mot les déclarations récentes du Front national et de Marion Maréchal-Le Pen.

Najat Vallaud-Belkacem répond au Front national. Dans une vidéo publiée sur son compte Facebook ce jeudi 21 juillet, la ministre de l'Éducation nationale a pris la parole pour répondre aux polémiques nées de l'attentat de Nice. À demi-mot, Najat Vallaud-Belkacem répond à Marion Maréchal-Le Pen, qui réagissait samedi 16 juillet à l'attaque de Nice sur Facebook. Elle y déclarait notamment que "si nous ne tuons pas l'islamisme, c'est l'islamisme qui nous tuera", incitant à prendre parti. "Soit vous êtes avec nous contre l'islamisme, soit vous êtes contre nous avec l'islamisme", jugeait-elle, tout en réaffirmant sa volonté de mettre fin au droit du sol afin d'"éviter la fabrication de Français de papier". Najat Vallaud-Belkacem a donc répondu à ces attaques.

"Dans le contexte actuel, le mensonge est une trahison"

"J'entends s'élever dans un pays en deuil des paroles, des déclarations, des polémiques qui reviennent chaque fois avec davantage de force parce qu'elles s'abreuvent de la colère et de la haine", s'indigne la ministre de l'Éducation nationale. "Ce que Daesh recherche, certains et certaines veulent le lui offrir", affirme-t-elle, expliquant que "ça s'appelle la discorde, la division, l'opposition entre citoyens". Pour Najat Vallaud-Belkacem, cela "s'entretient par des approximations, des manipulations, des mensonges". À propos du mensonge, elle estime qu'il s'agit d'une "faute grave, et dans le contexte actuel, c'est une trahison". 

"Oui je suis une enfant de l'immigration. Mais non, je ne suis pas une Française de papier"

"Oui je suis une enfant de l'immigration, je suis une enfant du regroupement familial", a ensuite reconnu Najat Vallaud-Belkacem. "Mais non, je ne suis pas une Française de papier", a affirmé celle qui est née dans la région du Rif, dans le nord-est du Maroc, en réponse à la phrase de Marion Maréchal-Le Pen. "Ministre de la République qui m'exprime aujourd'hui depuis le bureau de Jean Zay, je suis une Française à l'égal de toutes et de tous, et je ne suis pas une exception", s'est exprimée Najat Vallaud-Belkacem. La ministre de l'Éducation nationale conclut en affirmant que "dans l'épreuve, il y a les partisans de la démission, ceux qui cèdent à la tentation de l'abandon de nos valeurs, [...] et puis il y a ceux qui s'engagent concrètement pour une République forte, unie, solidaire". La vidéo, disponible sur Facebook, a déjà été vue par 122 000 personnes.

 

Attentat de Nice : Najat Vallaud-Belkacem tacle le Front national en vidéo
La ministre de l'Éducation nationale évoque son passé d'immigrée en réponse aux polémiques / ©Facebook
Ajouter un commentaire