Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Bruno Gollnisch critique l’interdiction des châtiments corporels contre les enfants

Dans une vidéo postée le 6 juillet sur sa chaîne YouTube, le député européen Front national Bruno Gollnisch critique l’interdiction des châtiments corporels votée par l’Assemblée nationale.

Bruno Gollnisch l’assure, il n’a « jamais frappé » ses enfants. Pourtant, le député européen n’apprécie pas l’amendement qui a été adopté le 6 juillet par l’Assemblée nationale lors de l’examen du projet de loi « Égalité et citoyenneté » modifiant le Code civil et imposant « l’exclusion de tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles. »

Indignation

Pour Bruno Gollnisch, ce texte, qui doit encore passer devant le Sénat, n’était pas utile car « la loi dans son état actuel réprime [déjà] les maltraitances contre les enfants. » Surtout, il s’indigne que les parents ne puissent plus fesser leurs enfants : « Si on ne peut plus mettre une taloche à un gamin qui emmerde tout le monde, c’est véritablement le monde à l’envers », a-t-il déclaré.  

Le député européen a également ironisé sur le caractère non contraignant du nouveau texte puisqu’aucune sanction n’est prévue pour les parents qui frapperaient leurs enfants. « Qu’est-ce que c’est qu’une interdiction qui n’est pas assortie d’une sanction ? a-t-il interrogé. Il n’y a pas de fessée pour les enfants et il n’y a pas de fessée pour les parents s’ils fessent leurs enfants. »

Avant de conclure : « Comme les socialistes ne maîtrisent rien des problèmes du pays, ils font des choses qui ne coûtent rien. Cela va dans le sens de la destruction de l’autorité, de la mise en cause des parents contre les enfants, des époux contre leur femme, des employés contre leur patron, c’est de cela que la France crève à petit feu. »

Bruno Gollnisch critique l’interdiction des châtiments corporels contre les enfants
Bruno Gollnisch est hostile à l'interdiction des châtiments corporels contre les enfants / ©Youtube
Ajouter un commentaire
Breaking News