Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Bruno Le Maire révèle sur Twitter pourquoi il a refusé la montre du Qatar

En pleine polémique après les révélations du livre "Nos très chers émirs" sur une montre qu’il aurait acceptée de la part du Qatar, Bruno Le Maire tient à faire taire les rumeurs. Sur Twitter ce mercredi, le candidat à la primaire de la droite et du centre a expliqué pourquoi "il n’a pas accepté la montre de l’émir du Qatar".

Mise au point. Le livre de Georges Malbrunot et Christian Chesnot n’en finit plus de faire des vagues. Après les démentis de Jean-Marie Le Guen et Alexis Bachelay, c’est au tour de Bruno Le Maire de s’exprimer sur Twitter. Le candidat à la primaire de la droite et du centre est soupçonné par les auteurs de "Nos très chers émirs" d’avoir reçu de la part de l’ancien émir du Qatar en 2009 "une montre Patek Philippe d’une valeur de 85 000 euros".

Sur le réseau social ce mercredi, le député Les Républicains s’est défendu. "Cette montre m’a été offerte à l’issue d’une visite de l’émir du Qatar à Paris en 2009. Je l’accompagnais à la demande du Premier ministre et du Président", débute Bruno Le Maire.  "A l’issue de cette visite, j’ai reçu un cadeau, une montre d’une grande valeur. J’ai jugé que je ne pouvais pas renvoyer cette montre au Qatar car cela serait perçu comme un affront diplomatique", continue le député LR de l’Eure. "Mais j’ai jugé impossible de garder une montre d’une telle valeur car ce serait se mettre sous influence d’un État étranger", nuance-t-il.  "J’ai donc pris la décision d’écrire au Secrétariat général du gouvernement  pour savoir que faire de cette montre. Cette montre a été mise à disposition du mobilier national où elle se trouve toujours", explique-il.

Bruno Le Maire "ne veut pas se laisser acheter"

Bruno Le Maire continue sur sa lancée en expliquant le sens de sa démarche. "Je crois à l’indépendance des responsables politiques, je crois que les responsables politiques ne doivent pas se laisser acheter par des cadeaux d’un prix trop important", déclare le candidat à la primaire de la droite et du centre. "Je crois à l’indépendance de la nation française. Ça passe aussi par des décisions lorsqu’on vous offre des cadeaux de prix pour les remettre au gouvernement et ne pas les garder pour soi. L’indépendance politique, de la nation, n’a pas de prix et je ne négocierai jamais", conclut-il. Après vérification de nos confrères de France Info, la montre figure toujours au mobilier national.  

Bruno LE MAIRE, député de l'Eure
Bruno Le Maire met les choses au clair sur les soupçons de la montre reçue en cadeau de la part du Qatar / ©(c) Maxppp
Ajouter un commentaire