Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Bruno Le Roux blacklisté en Azerbaïdjan, la raison dévoilée

Le nouveau ministre de l’Intérieur ne serait pas le bienvenu en Azerbaïdjan selon une information révélée par Armenews.com et confirmée par Le Lab ce mercredi 14 décembre. La cause? Un voyage parlementaire effectué dans le Haut-Karabagh en 2015.

Persona non grata. Lors du dernier remaniement, Bruno Le Roux a été choisi par Bernard Cazeneuve pour occuper le poste de ministre de l’Intérieur. A peine nommé, Bruno Le Roux était déjà au cœur d’une polémique. Son CV était truffé d’erreurs. Il s’était dernièrement montré "surpris" par cette affaire. Aujourd’hui, un autre problème semble faire surface : le nouveau ministre de l’Intérieur serait placé sur la "liste noire" des personnalités interdites d’entrer en Azerbaïdjan.

Après avoir été placé un temps sur la liste noire des personnalités européennes dréssée par Moscou le nouveau ministre de l’Intérieur ne serait pas non plus le bienvenu en Azerbaïdjan. Une information révélée par le site Armenews.comFrançois Rochebloine, député UDI de la Loire et président du cercle d’amitié France-Karabagh, aurait confirmé cette information à nos confères du Lab, déclarant au sujet de Bruno Le Roux qu'il était "depuis longtemps blacklisté."

Bruno Le Roux ne peut pas voyager partout 

En 2015, Bruno Le Roux aurait effectué un voyage parlementaire au Haut-Karabagh, alors qu’il était président du groupe socialiste. Un séjour effectué sans l’autorisation de Bakou. Pourtant, selon le porte-parole du ministère azéri, quiconque visite “les territoires occupés de l’Azerbaïdjan” sans l’autorisation de Bakou, viole les “lois, l’intégrité territoriale et la souveraineté” du pays. Toujours selon Le Lab, le député PS Jean Launay aurait également fait partie du voyage. Contacté à ce sujet, il dit assumer "totalement ce déplacement et les conséquences diplomatiques décidées par les autorités de l’Azerbaïdjan." Selon Armenews, des "centaines de personnalités étrangères, députés et autres figures, des médias notamment" seraient également blacklistées. Heureusement, Bruno Le Roux a été nommé au ministère de l’Intérieur et non au Quai d’Orsay.

Bruno Le Roux blacklisté en Azerbaïdjan, la raison dévoilée
Bruno Le Roux ne serait pas le bienvenu en Azerbaïdjan / ©maxppp
Ajouter un commentaire