Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

La CGT publie une seconde affiche choc, les politiques s’enflamment sur Twitter

La CGT revient avec un nouveau tract choc quelques jours seulement après la vague de protestation qui avait accompagnée la publication d’une première affiche dénonçant des violences policières en marge des manifestations contre la loi Travail. Rapidement, les personnalités politiques de droite et d’extrême-droite se sont emparées de leur compte Twitter pour dénoncer l’attitude du syndicat.

Il y a quelques jours, la CGT publiait avec fracas une affiche choc voulant dénoncer les violences policières commises pendant les manifestations contre la loi Travail, qui sera débattue à l’Assemblée nationale à partir de ce mardi 3 mai. Ce tract, sur lequel on pouvait lire ‘’La police doit protéger les citoyens et non les frapper ! Stop à la violence’’ sur fond de traces de sang, barré du logo de la police nationale, avait déjà fait s’insurger les syndicats policiers ainsi que de nombreuses personnalités politiques. Le 2 mai, la CGT récidive en publiant une seconde affiche choc qui reprend les mêmes codes que la première : on peut y voir des policiers marchant sur ce qui semble toujours être des traces de sang avec en accroche ‘’Loi Travail, Stop à la répression !’’.

C’est l’affiche de trop pour de nombreuses personnalités de droite et d’extrême-droite qui n’ont pas perdu de temps pour se saisir de leur compte Twitter et dénoncer  une ‘’récidive immonde’’, à l’image de Florian Philippot :

Pour Bruno le Maire, la CGT engage une ‘’campagne honteuse’’ contre les forces de l’ordre: 

Pour Eric Ciotti, la CGT est devenu un ‘’syndicat de la honte’’:

De son côté, Jean-François Copé, décidemment bien sorti de sa ‘’pause médiatique’’, a été le premier à mettre en jeu la responsabilité du gouvernement en dénonçant une absence de réaction du président de la République :

Il a rapidement été rejoint par Christian Estrosi qui somme le gouvernement de ‘’condamner et sévir’’.Christian Estrosi CGT.JPG

Dans les rangs de la CGT, on parle d’une affiche ‘’plus politique, car elle ne cible pas la violence de certains mais plus la répression globale du mouvement’’, explique à l’AFP le secrétaire général du syndicat. Chez les policiers du syndicat Synergie-Officiers, on dénonce une ‘’campagne ignoble d’une violence inouïe’’.

Affiche CGT
La CGT dévoile une nouvelle affiche choc / ©CGT
Ajouter un commentaire
Breaking News