Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Christiane Taubira ‘’Je ne suis pas en guerre contre Manuel Valls’’

Invité sur France Inter ce dimanche, l’ancienne Garde des Sceaux appelle à une refondation de la gauche autour de ses valeurs historiques de justice sociale. Elle s’oppose à Manuel Valls qui tente d’aiguiller son discours vers des questions identitaires.

L’élection de Donald Trump à la Maison Blanche a sérieusement ébranlé les certitudes de la classe politique française. Dès l’annonce des résultats officiels, la gauche s’est montrée particulièrement divisée, les uns intimant les frondeurs à se rassembler pour faire barrage à la victoire, désormais considérée comme probable, de Marine Le Pen en 2017. Les autres en tentant de muscler leur discours pour tenter de coller à la recette, efficace, de la campagne de Donald Trump.

Même Manuel Valls a considéré que l’élection du milliardaire était la preuve d’un ‘’besoin de frontières’’ et de régulation de l’immigration. Un discours à l’opposé de celui de Christiane Taubira, invitée sur France Inter ce dimanche. ‘’La gauche de toute façon doit s’interroger sur son incapacité aujourd’hui à analyser l’état de la société et à apporter des réponses. Glisser dans la problématique identitaire n’est pas une réponse’’, défend-elle.

‘’La gauche a un idéal’’

L’ancienne garde des Sceaux l’assure, ‘’[son] souci, ce n’est pas Manuel Valls’’. ‘’Je ne suis pas en guerre contre Manuel Valls, je dis très clairement que la gauche a un idéal’’, martèle-t-elle. Christiane Taubira appelle à refonder la gauche autour de ses valeurs historiques. À revenir sur ‘’la question réelle qui est celle des revenus du travail, celle des conditions de travail, celle des services publics, celle de la capacité sur l’ensemble du territoire à exercer pleinement sa citoyenneté, c’est-à-dire à avoir partout sur le territoire, où qu’on se trouve, toutes ses chances pour évoluer dans la vie. C’est ça la responsabilité de la gauche, c’est ça son idéal’’, insiste-t-elle.

L’ancienne Garde des sceaux, qui refuse toujours de dire si elle sera candidate à la primaire de la gauche, est largement plébiscitée au Parti socialiste et parmi les militants pour l’élection présidentielle de 2017. Elle confiait il y a quelques semaines à Libération avoir reçu, uniquement à leur initiative, plusieurs parlementaires socialistes qui souhaiteraient la voir se présenter. En 2015, son passage à l’université d’été du PS avait été largement ovationné par les militants, quelques mois après sa sortie du gouvernement pour ‘’désaccord politique majeur’’ sur la question de la déchéance de nationalité. 

Christiane Taubira répond au sous-entendu de Manuel Valls sur la politique pénitentiaire
Christiane Taubira assure ne pas être en guerre contre Manuel Valls / ©maxppp
Ajouter un commentaire