Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Christiane Taubira répond au sous-entendu de Manuel Valls sur la politique pénitentiaire

Christiane Taubira a répondu sur les réseaux sociaux à la pique lancée par Manuel Valls lors d'un déplacement à Nîmes. Défendant son bilan en tant que garde des Sceaux, l'ancienne ministre de la Justice a toutefois glissé un sous-entendu à l'attention du Premier ministre.

Œil pour œil, dent pour dent. L'ex-garde des Sceaux a réagi sur les réseaux sociaux à une pique lancée par Manuel Valls lors d'un déplacement à la maison d'arrêt de Nîmes. Évoquant un plan qui sera dévoilé à l'automne pour lutter contre la surpopulation carcérale, le chef du gouvernement en a profité pour glisser une petite pique à l'attention de l'ex-garde des Sceaux. "Le gouvernement agit, et tout particulièrement depuis que Jean-Jacques Urvoas est garde des Sceaux", a ainsi déclaré le Premier ministre. Une attaque à peine cachée pour Christiane Taubira, ministre de la Justice de mai 2012 à janvier 2016. Peu étonnant cependant quand on connaît les inimitiés qui existent entre Manuel Valls et l'ex-garde des Sceaux.

Christiane Taubira réplique et défend son bilan

Christiane Taubira n'aura donc pas tardé à répondre au chef du gouvernement. Sur les réseaux sociaux, l'ex-garde des Sceaux a à son tour taclé le Premier ministre sous forme de sous-entendu. "Le quinquennat pénitentiaire a commencé en février 2016, ni budget ni Premier ministre avant ; les prisons inaugurées sont tombées du ciel", écrit ironiquement Christiane Taubira. Une manière de pointer, selon elle, la responsabilité du chef du gouvernement dans ce dossier. Manuel Valls est en effet Premier ministre - et donc était hiérarchiquement au-dessus de Christiane Taubira - depuis le 31 mars 2014. Dans un second tweet, l'ancienne ministre de la Justice a également tenu à défendre son bilan en publiant une infographie résumant la politique pénitentiaire menée depuis 2012. Une manière pour Christiane Taubira de rafraîchir la mémoire de Manuel Valls et de mettre fin au débat.

Christiane Taubira répond au sous-entendu de Manuel Valls sur la politique pénitentiaire
Christiane Taubira a répondu sur Twitter à la pique lancée par le Premier ministre / ©maxppp
Ajouter un commentaire