Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Colère des policiers : Leur porte-parole est un militant FN, Florian Philippot ne voit pas où est le problème

Depuis 5 jours, les policiers manifestent leur colère chaque nuit dans les grandes villes françaises. Si Jean-Christophe Cambadélis y voit une mise en scène du Front national, Florian Philippot lui dément toute idée de complot. Même après que le porte-parole des policiers se soit avéré être un ancien élu frontiste, pas du tout policier.

La révélation fait déjà polémique : Rodolphe Schwartz, porte-parole de la fronde policière des derniers jours est un ancien élu Front national. En 2014, il figurait sur la liste de Wallerand de Saint Just, aujourd’hui trésorier du FN, pour les élections municipales. La légitimité de son action posant question, les journalistes de France Info ont interrogé le vice-président du parti frontiste ce samedi matin. Florian Philippot affirme ne pas connaître cet ancien élu. ‘’Non, je ne le connais pas, je l’ai peut-être croisé dans des réunions publiques’’, élude-t-il. Le journaliste insiste ‘’Peut-être ou pas ?’’, ‘’peut-être. Et alors ?’’.

Problème, si Rodolphe Scwhartz a bien été Adjoint de Sécurité (ADS) au commissariat du 19e arrondissement de Paris, il ne fait plus partie des effectifs de police depuis 2014. Il aurait même ‘’échoué à plusieurs reprises au concours de gardien de la paix’’ et travaille actuellement chez Carrefour, selon le Point.

Le FN à la manœuvre ?

Pour Florian Philippot, la question n’est pas là. ‘’Donc ça veut dire qu’il y a un complot ? (…) Ce qui m’amuse  plus c’est là où en est tombé le gouvernement et le parti socialiste, le parti au pouvoir, c’est-à-dire dans une espèce de complotisme au lieu de se poser les vraies questions. C’est-à-dire essayer de faire naître une polémique dans une polémique pour ne pas parler du fond des sujets’’. Le vice-président du FN dénonce explicitement les récentes déclarations de Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national du Parti socialiste, qui assure voir dans les rassemblements policiers ‘’la patte’’ du Front national.

Reste que le cas de Rodolphe Schwartz, qui harangue la foule à grands coups de ‘’nous’’ et de ‘’on’’ sans réelle légitimité donne du grain à moudre à ceux qui pensent que le Front national pourrait être à la manœuvre dans les manifestations policières.

Ce samedi, les policiers en sont à leur 5ème nuit de mobilisation à travers toute la France. François Hollande devrait recevoir l’Élysée les responsables des syndicats dans le courant de la semaine prochaine.

Florian Philippot
Florian Philippot élude les accusations du parti socialiste qui lui reproche de manipuler les manifestations policières / ©maxppp
Ajouter un commentaire