Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Commémorations du 13 novembre : Un an après les attentats, Manuel Valls veut prolonger l’état d’urgence

Le Premier ministre a annoncé dans une interview accordée à la chaîne britannique BBC la probable prolongation de l’état d’urgence pour la cinquième fois consécutive. Il aurait normalement dû se terminer au mois de janvier.

Alors que la France commémore la première année des attentats de Paris qui ont fait 130 victimes le 13 novembre dernier au Stade de France, au Bataclan et aux terrasses des restaurants parisiens, l’état d’urgence prononcé ce soir-là pourrait être à nouveau prolongé. Dans un entretien accordé à la chaîne britannique BBC, Manuel Valls juge ‘’difficile’’ de mettre fin à l’état d’urgence. En cause, le début de la campagne pour l’élection présidentielle qui va multiplier les rassemblements. ‘’Nous allons nous engager dans une campagne présidentielle dans quelques semaines avec des meetings, avec des réunions publiques. Donc il faut aussi protéger notre démocratie’’, explique-t-il.

Le Premier ministre revendique également l’utilité de l’état d’urgence dans la lutte anti-terroriste. ‘’Par ailleurs, ce dispositif nous permet aussi [de procéder à] des interpellations, des contrôles administratifs qui sont efficaces. (…) Donc oui, nous allons vivre encore sans doute pendant quelques mois avec cet état d’urgence’’, poursuit-il.

‘’Tous les jours la police déjouent des attentats’’

L’état d’urgence, décrété par François Hollande le soir des attaques du 13 novembre pour une durée initiale de trois mois, a déjà été reconduit à quatre reprises. Après les attentats de Nice, le 14 juillet dernier, le Parlement avait de nouveau acté la prolongation de l’état d’urgence pour six mois supplémentaires. Il aurait dû prendre au mois de janvier.

En juillet, un groupe composé de 30 députés de gauche et de droite pour certains, s’étaient opposé à la prolongation de l’état d’urgence. Ils ont dénoncé un ‘’état d’exception’’ dont l’efficacité serait de moins en moins visible, passé ‘’l’effet de surprise’’ des premiers jours ayant permis de procéder à de nombreuses perquisitions. Manuel Valls revendiquaient sur Itélé le 11 septembre dernier des attentats déjoués ‘’tous les jours en France’’. Dans une tribune publiée dans plusieurs journaux européens ce week-end, le Premier ministre assure que l'Europe ''vraincra le terrorisme islamiste''.

 

 

Manuel Valls : la primaire à gauche lui fait perdre l’appétit
Manuel Valls souhaite prolonger l'état d'urgence pour la cinquième fois / ©maxppp
Ajouter un commentaire