Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Dans la ville FN d’Hayange, le Secours populaire est convié de fêter Noël ailleurs

La guerre continue entre le maire Front national Fabien Engelmann et le Secours populaire. Depuis fin septembre, l’élu frontiste leur a demandé de quitter les lieux et leur a coupé l’électricité. Dix semaines plus tard, l’association est conviée de fêter Noël dans la ville voisine de Nilvange, mardi 20 décembre.

Ils ne sont plus vraiment les bienvenus. Depuis le mois de septembre, le maire Front national de Hayange Fabien Engelmann est en guerre contre le Secours populaire, installé dans sa ville. Alors que l’association prend en charge près de 800 personnes de la commune, l’élu a demandé leur expulsion des locaux, puis leur coupé l’électricité.

Mardi 20 décembre, c’est la traditionnelle fête de Noël du Secours populaire qui pose problème. Pour la première fois, elle aura lieu dans la ville voisine de Hayange, Nilvangue. Fin novembre, Fabien Engelmann leur a signifié que la salle communale généralement utilisée à cette occasion par l’association, n’était finalement pas disponible. Et lundi, l’enseigne installée sur le hangar de l'association a été retirée par les agents de la municipalité.

Malgré cette série de péripéties, l’association a bien fêté Noël en présence de son président national Julien Lauprêtre et Valérie Trierweiller, marraine du mouvement Copains du monde porté par le Secours populaire.

Pour Fabien Engelmann, le Secours populaire est "une succursale du Parti communiste"

La bataille entre le maire FN et l’association remonte à la publication en 2015 d’un flyer par la mairie au sujet de l’organisation d’un goûter pour les enfants où était écrit que l’événement était réservé "aux enfants dont les parents touchent les minima sociaux. Ce qui veut dire que les enfants de migrants ou de demandeurs d’asile ne pouvaient pas venir", explique la présidente du SP de Hayange Anne Dufflot-Allievi. Cette dernière avait alors décidé d’emmener une centaine de personnes au restaurant, sans fournir la liste à la mairie.

Ainsi, l’élu frontiste avait accuser la présidente de l’association de "politiser son action", de "diffamer et calomnier la majorité municipale dans la presse" et d’être "une succursale du Parti communiste".

Mais Hayange n’est pas un cas isolé. A Hénin-Beaumont, ville frontiste, le Secours populaire est accusée d’aider les migrants par le maire Steeve Briois.

Dans la ville FN d’Hayange, le Secours populaire est convié de fêter Noël ailleurs
Depuis fin septembre, la guerre est déclarée entre le maire Front national Fabien Engelmann et le Secours populaire. Pour fêter Noël, ils devront aller dans la ville voisine, Nilvange. / ©maxppp
Ajouter un commentaire