Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Denis Baupin - Emmanuelle Cosse n’exclut pas un ‘’règlement de compte politique’'

Accusés de harcèlement et d’agression sexuels par 13 femmes, Denis Baupin affirme dans le magazine l’Obs qu’il est innocent. Il est soutenu par sa compagne, la ministre du logement Emmanuelle Cosse, qui soupçonne un règlement de comptes politique pour la sanctionner de son entrée au gouvernement.

Révélée par Mediapart et France Inter, l’affaire Denis Baupin a créé une indignation générale de la classe politique. A l’origine huit femmes, dont quatre issues du parti Europe Ecologie Les Verts, accusaient Denis Baupin de harcèlement et d’agressions sexuelles. Aujourd’hui, de nouveaux témoignages viennent accabler le député de Paris, amenant à 13 le nombre de femmes qui s’estiment victimes. Discret depuis le début de l’affaire, Denis Baupin s’est exprimé en début de semaine au magazine l’Obs dans lequel il dément toutes les accusations, même s’il reconnaît des ‘’jeux de séduction’’ par SMS. ‘’J’affirme de toute ma vie n’avoir jamais commis de harcèlement ni d’agression sexuelle’’, assure-t-il.

‘’Je ne l’exclus pas’’

Pour justifier ces prétendues fausses accusations, Denis Baupin suggère un complot écologiste, pointant du doigt les ‘’désaccords politiques profonds’’ du groupe EELV. Une théorie appuyée ce matin par sa compagne, Emmanuelle Cosse. Interrogée sur Europe 1 sur la possibilité d’un ‘’règlement de comptes politique’’, la ministre admet ‘’certains le pensent, je ne l’exclus pas’’. Depuis le début de l’affaire, la ministre du logement affiche son soutien à son conjoint, elle l’a réaffirmé ce matin. Le départ d’Emmanuelle Cosse du groupe EELV, dont elle était la secrétaire générale, pour intégrer le gouvernement de François Hollande pourtant déserté par les écologistes lui a valu de se mettre à dos son parti. 

Emmanuelle Cosse
Emmanuelle Cosse pointe un complot pour la sanctionner de son entrée au gouvernement / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News