Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Echanges tendus entre Eric Ciotti et Jean-Jacques Urvoas sur la lutte contre le terrorisme

Eric Ciotti s’est rendu en Israël pour s’entretenir avec des dirigeants locaux sur leurs moyens de lutte contre le terrorisme. Au détour d’un tweet vantant les mérites de centres de rétention administrative, le député s’est attiré les foudres du ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas. Un échange savoureux que vous fait partager Non Stop Politique.

Depuis les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray, il est peu de dire que les esprits s’échauffent à droite et à gauche sur les meilleures solutions pour lutter contre le terrorisme, tout en préservant l’Etat de droit. Si chacun semble reconnaître qu’il n’existe ‘’pas de solutions miracles’’, certains, à l’image d’Eric Ciotti pensent avoir trouvé dans le modèle israélien les bases d’une sécurité renforcée. ‘’Israël est un exemple en matière de lutte contre le terrorisme, la France, qui a les mêmes ennemis, doit s’en inspirer’’, tweetait le député des Alpes Maritimes le 16 juillet dernier. Eric Ciotti, accompagné de Guillaume Larrivé (LR) ont donc décidé de se rendre sur place pour s’entretenir avec des spécialistes de la sécurité et du renseignement. Depuis dimanche soir, les comptes Twitter des deux députés se font l’écho d’une politique sécuritaire apparemment à toute épreuve.

Ça chauffe entre Eric Ciotti et Jean-Jacques Urvoas sur Twitter

D’ordinaire très discret, Jean-Jacques Urvoas n’a pas pu s’empêcher de monter au créneau après un nouveau tweet d’Eric Ciotti. Celui-ci mentionnait ‘’un centre de rétention administrative israélien qui permet de lutter efficacement contre le terrorisme’’, photo à l’appui d’un vaste bâtiment cerclé de barbelés. Il n’en fallait pas plus au Garde des Sceaux pour sortir de ses gonds en pointant le non-respect de l’Etat de Droit dans ce genre d’établissements. Jean-Jacques Urvoas dénonce des centres ‘’dans lesquels les ‘informations justifiant’ la détention ne sont communiquées ni au détenu, ni à son avocat. Un modèle ?’’ interroge-t-il sur Twitter. Le ministre de la Justice poursuit en indiquant que dans ces centres ‘’les conditions du procès juste et équitable ne sont pas réunies : l’accès au dossier est réservé au procureur et juges militaires’’. Leur dispute s’inscrit dans le vaste débat sur l’Etat de Droit lancé par les personnalités politiques depuis les derniers attentats en France. Faut-il ou ne faut-il pas mettre à mal l’Etat de Droit s’il peut aider à lutter contre le terrorisme ?

Eric Ciotti et Jean-Jacques Urvoas s’écharpent sur l’Etat de Droit

Seulement voilà, Jean-Jacques Urvoas ne croit pas que le non-respect des droits fondamentaux, notamment celui de pouvoir se défendre face à un tribunal, fasse réellement baisser la menace terroriste. Argument généralement balayé d’un revers de main par ceux qui prônent un durcissement sécuritaire en France qui expliquent qu’à un moment, il faut ce qu’il faut. Jean-Jacques Urvoas, pas démonté pour autant, en veut pour preuve le nombre impressionnants d’attentats recensés sur le sol israélien depuis début 2016 (plus de 1000 attaques à caractère terroriste) et invite Eric Ciotti et Guillaume Larrivé à consulter le site de l’ambassade d’Israël en France. Un rappel des faits qui n’a pas plu à Eric Ciotti qui tacle le Garde des Sceaux sur Twitter, l’accusant de ‘’caricaturer la rétention israélienne et son efficacité contre le terrorisme. Indécent vu le bilan du gouvernement. Toujours la naïveté !’’. Au passage, n’oublions pas que même dans son propre camp, Eric Ciotti ne fait pas l’unanimité, Patrick Devedjian ayant même prévu de quitter le pays s’il devait devenir ministre…

Jean-Jacques Urvoas et Eric Ciotti
Eric Ciotti et le ministre de la Justice s’écharpent sur la sécurité en Israël / ©maxppp
Ajouter un commentaire