Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Fidel Castro mort : Retour sur sa rencontre historique avec François Hollande

Le leader cubain est décédé cette nuit des suites d'une longue maladie. En 2015, il avait rencontré François Hollande, l'un des premiers dirigeants étrangers à se rendre à Cuba depuis le dégel de ses relations avec les Etats-Unis.

La nouvelle est tombée dans la nuit de vendredi à samedi de la bouche de Raul Castro. Son frère, le leader cubain Fidel Castro s'est éteint à l'âge de 90 ans. Le Lider Maximo aura enterré rien de moins que 11 présidents américains et aura eu le temps de voir se réchauffer les relations entre son pays et l'ennemi américain de toujours.

 

Trop affaibli par la maladie et Remplacé au sommet de l'État par Raul Castro en 2006  Fidel Castro est resté particulièrement alerte sur les questions politiques internationales. Ainsi, le 11 mai 2015, il avait accepté de rencontrer François Hollande en visite sur l'île. Un ''moment d'histoire'' s'était félicité le chef de l'État.

 

Quand François Hollande rencontrait Fidel Castro

 

Le fait est. François Hollande a été le premier chef d'Etat français à fouler le sol cubain depuis la révolution. Pendant une heure, il avait pu s'entretenir avec Fidel Castro, entouré de sa femme et de deux de ses enfants à son domicile. "Je l'ai trouvé très informé, très alerte. Il avait envie de parler, a montré une acuité intellectuelle, de la réflexion", a déclaré au Monde François Hollande peu après sa visite. Les nouvelles étaient rassurantes compte tenu de l'état de santé du leader révolutionnaire qui limitait ses apparitions publiques au strict minimum.

 

Sa visite, on s'en souvient, bien qu'historique avait déchainé les passions ici en France. Les uns accusant le Président de vouloir capter l'aura révolutionnaire de Fidel Castro pour se réconcilier avec sa gauche, déjà très affaiblie. ''Au-delà même de la gauche française, Cuba participe d'une certaine mythologie qui a longtemps fasciné le peuple français, notamment parce qu'il s'agissait d'un petit pays qui affrontait une grande puissance", s'était défendu le Président, niant une volonté de politique nationale.

 François Hollande rend hommage à Fidel Castro

 

''Quand vous êtes dans l’histoire, vous n’avez pas besoin de la rappeler. C’est quand vous n’y êtes pas que vous vous sentez obligé de le faire'', avait déclaré François Hollande. À l'annonce de sa mort, il salue ''une figure du XXe siècle".

 

‘’Il avait incarné la révolution cubaine, dans les espoirs qu’elle avait suscités puis dans les désillusions qu’elle avait provoquées. (…) Il avait su représenter pour les cubains la fierté du rejet de la domination extérieure’’, écrit le chef de l’État dans un communiqué officiel. Il adresse également à Raul Castro ‘’à sa famille et au peuple cubain’’ ses condoléances.

 

François Hollande et Fidel Castro
François Hollande avait rencontré Fidel Castro en 2015 / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News