Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

François Hollande : les coulisses de ses derniers vœux présidentiels

Le 31 décembre à 20h, François Hollande prononcera sa dernière allocution traditionnelle de fin d’année. L’actuel locataire de l’Élysée devrait prononcer un "texte très personnel" devant les Français, dans lequel il tentera de défendre son bilan et évoquera les enjeux à venir pour 2017.

C’est une tradition. Le 31 décembre à 20h précises, le président de la République présente ses vœux aux Français. Cette année 2016 marquera la dernière allocution traditionnelle de fin d’année de François Hollande, qui avait décidé, le 1er décembre dernier, de ne pas briguer un second mandat. Selon les confidences de l'AFP, François Hollande devrait s’en tenir à la forme habituelle : pas plus de 10 minutes. Une allocution enregistrée quelques minutes avant sa diffusion, dans le salon Alexandre III de l’Élysée. François Hollande "aura à coeur de soigner ces derniers vœux du quinquennat avec un texte très personnel qu'il écrira de la première à la dernière ligne".

François Hollande devrait livrer aux Français "un texte très personnel"

Concernant le fond du texte, François Hollande reviendra sur les moments difficiles de son quinquennat : "une année d'épreuves, avec la guerre en Syrie, en Irak et aux portes de l'Europe, en Ukraine ou au Sahel, et les attentats de Magnanville, de Nice, de Saint-Etienne-du-Rouvray ou de Berlin". Il devrait également citer : "La montée des populismes en Europe et dans le monde et les incertitudes nées du Brexit". François Hollande tentera aussi de défendre son bilan et évoquera par la suite les enjeux pour 2017. En effet, une année électorale chargée se profile en France : primaire de la gauche fin janvier, élection présidentielle en mai, élections législatives en juin. Selon un intime, le chef de l’État ressent : "Une inquiétude face à la force de l'extrême droite et le programme de la droite, la plus dure, libérale et réactionnaire." Il s’alarme également de la menace qui semble peser sur la gauche : "L'élimination au premier tour de la présidentielle dans un premier temps et sa disparition dans un second temps". Le chef de l’État poursuivra ensuite la présentation de ses vœux devant le gouvernement le 4 janvier.

François Hollande : les coulisses de ses derniers vœux présidentiels
François Hollande prépare son allocution traditionnelle de fin d’année / ©maxppp
Ajouter un commentaire