Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

François Hollande envisage de réduire les avantages des anciens présidents

Selon France Info, les privilèges dont jouissent les anciens présidents de la République devraient être revus à la baisse par François Hollande.

Est-ce pour compenser son impopularité record ? Selon France Info, François Hollande envisage de revoir à la baisse les privilèges dont jouissent les anciens présidents de la République.

Un décret devrait officialiser cette décision, qui n’aura pas d’effet rétroactif et ne concernera donc que François Hollande et ses successeurs. Toujours selon France Info, l’Élysée ne compterait pas donner de publicité particulière à cette mesure et pourrait se contenter d’une publication au Journal officiel. François Hollande craindrait en effet qu’une trop forte communication soit mal perçue en raison de l’état de santé actuel de Jacques Chirac et des velléités de retour à la fonction suprême de Nicolas Sarkozy.

10,3 millions par président et par an

Actuellement, un ancien président de la République reçoit une dotation annuelle de 65 000 euros, bénéficie d’un appartement de fonction, d’une voiture avec chauffeurs et peut faire travailler jusqu’à 7 collaborateurs et 2 personnels de maison. Il profite également de billets de train et d’avion gratuits.

Autant d’avantages qui donnent régulièrement lieu à des polémiques. La dernière en date est venue d’un rapport daté de 2014 mais publié ce mois-ci par Mediapart qui a évalué le coût moyen d’un ancien président. Il en ressort qu’en moyenne les privilèges alloués à un ex-chef de l’État représentent 10,3 millions par an et par personne (Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy).

François Fillon accuse François Hollande d'être un manipulateur
François Hollande veut réduire les avantages dont jouissent les anciens présidents de la République / ©maxppp
Ajouter un commentaire