Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

François Hollande ''regrette profondément'' ses propos polémiques sur les magistrats

Après avoir dénoncé la ‘’lâcheté’’ de l’institution judiciaire, François Hollande a adressé un courrier au conseil de la magistrature. Il y exprime ses profonds ‘’regrets’’ face à l’ampleur de la polémique.

Après le tollé provoqué par ses déclarations, François Hollande s’est fendu d’un courrier adressé aux Cours d’appel et Tribunaux de Grande Instance, dans lequel il dit regretter que quelques lignes aient provoqués un tel déferlement de colère. ‘’Vous avez exprimé, au nom de l’institution judiciaire, votre vive émotion à la suite de propos publiés dans un livre. Ils sont sans rapport avec la réalité de ma pensée comme avec la ligne de conduite et d’action que je me suis fixé comme Président de la République, garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire’’, écrit François Hollande, ajoutant que les magistrats ‘’méritent le plus grand respect’’.

Pas d’excuses donc, mais des regrets. ‘’Je regrette profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats dont je mesure chaque jour le courage et le dévouement dans la mission difficile qui est la leur’’, explique François Hollande qui les assure, par ailleurs, de sa ‘’parfaite considération.

François Hollande tente d’apaiser la colère des magistrats

Dans Un président ne devrait pas dire ça, les journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme rapportent des propos particulièrement durs de François Hollande à l’égard des professions de la justice. ‘’Cette institution, qui est une institution de lâcheté… Parce que c’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux… On n’aime pas le politique’’, taclait François Hollande.

Ces propos ont immédiatement fait réagir les professionnels de la justice. Les deux plus hauts magistrats, Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin, ont exigés d’être reçu par François Hollande le soir même. Visiblement peu convaincus par leur rendez-vous avec le président, les deux hommes ont dénoncés ‘’des outrances renouvelées à l’encontre du pouvoir judiciaire’’ lors d’une conférence de presse jeudi matin. ‘’Il n’est pas concevable de diffuser parmi les Français une vision aussi dégradante de leur justice’’. Pas sûr que la lettre de regrets, et non d’excuses, suffisent à calmer leur colère.

François Hollande
François Hollande ''regrette'' ses propos sur les magistrats / ©maxppp
Ajouter un commentaire