Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Le Front National s'insurge contre le film "anti-FN" de Lucas Belvaux, "Chez nous"

La bande-annonce du nouveau Lucas Belvaux, "Chez nous" a été présentée, vendredi 30 décembre, que déjà plusieurs cadres du Front national se sont insurgés contre ce"film anti-FN", qui "sortira en pleine présidentielle".

De la petite phrase au propos sexiste, la sortie du prochain film de Lucas Belvaux ne fait pas l'unanimité dans les rangs du Front national. Depuis vendredi 30 décembre et la diffusion de la bande-annonce de "Chez nous", les cadres du parti d'extrême multiplient les critiques sur les réseaux sociaux. La sortie du film est prévue le 22 février prochain.

La raison? Même si le film du réalisateur belge ne traite pas particulièrement de la vie de Marine Le Pen, il est difficile de ne pas la comparer au personnage incarné par Catherine Jacob, Agnès Dorgelle, présidente du Bloc patriotique. Pour résumer le film, voici le pitch: "Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s'occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l'aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d'un parti extrémiste vont lui proposer d'être leur candidate aux prochaines municipales".

Pour Florian Philippot, "c'est proprement scandaleux"

Le vice-président du Front National a notamment jugé, dimanche 1er janvier, que sortie du film le 22 février est inadmissible, à quelques mois seulement de la présidentielle. "On est à deux mois de l'élection présidentielle. Les films français sont financés par le contribuable français, donc en partie par beaucoup d'électeurs du Front national", a-t-il insisté sur Europe 1. "Si demain un film sortait du François Fillon ou Manuel Valls, légitimement, ils trouveront ça scandaleux. Nous trouvons cela absolument inadmissible. Peut-être faudrait-il mettre le budget de ce film sur les comptes de campagne de nos adversaires. Je ne plaisante même pas en disant cela".

Le Front National s'insurge contre le film
Au Front National, la sortie le 22 février prochain du nouveau film de Lucas Belvaux passe mal / ©Maxppp/ Capture Film Le Pacte
Ajouter un commentaire