Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Gilles Parmentier s’en prend à Alain Juppé et rate sa cible

Alain Juppé était l’invité de RTL ce jeudi 12 mai, il en a profité pour détailler son programme en vue de la prochaine primaire de la droite et du centre. Alors qu’il expliquait vouloir faire de la jeunesse sa priorité, Gilles Parmentier, jeune élu frontiste a fustigé son hypocrisie, lui rappelant via Twitter des faits datant d’une période où … il n’était pas au pouvoir.

Les élus frontistes ont la critique facile sur les réseaux sociaux et Gilles Parmentier, jeune élu FN ne déroge pas à la règle. Chaque intervention d’hommes et de femmes politiques, de droite ou de gauche, est régulièrement reprise et critiquée par les personnalités d’extrême droite. Très actifs sur les réseaux sociaux, Twitter est devenue l’une des tribunes privilégiées des élu(e)s frontistes pour s’exprimer. Gage qu’ils pourront justifier de ne pas être assez écoutés dans les médias traditionnels. Ce matin, jeudi 12 mai, c’est un jeune élu Front National qui s’est saisi, un peu trop précipitamment, de son compte Twitter pour fustiger la supposée hypocrisie d’Alain Juppé interviewé sur RTL.

Ni la même année, ni les mêmes revendications, le flop de Gilles Parmentier

Alors que le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de la droite et du centre, expliquait vouloir faire de la jeunesse sa priorité, Gilles Parmentier, très remonté, tweete un cinglant ‘’Quel culot d’Alain Juppé qui prétend défendre la jeunesse ! Nous n’avons pas oublié le CPE.’’ Dommage pour le jeune élu, Alain Juppé n’était pas au pouvoir en 2005 lorsque la création d’un Contrat Première Embauche avait fait descendre des centaines de milliers de personnes dans la rue. A l’époque, c’est Dominique de Villepin qui était Premier ministre. A noter cependant qu’Alain Juppé a dû lui aussi traverser une grande révolte des citoyens. En 1995, 2 millions de personnes battaient le pavé durant trois semaines pour protester contre le Plan Juppé, qui voulait réformer, non pas les lois de la jeunesse, mais la retraite et la sécurité social. Tout faux.

Gilles Parmentier a depuis effacé son tweet. Trop Tard.

Alain Juppé
Gilles Parmentier, un coup d'épée dans l'eau. / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News