Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Grande-Synthe : Marine Le Pen se fait refuser l’entrée du camp de migrants

Ce mardi, Marine Le Pen a voulu faire une visite surprise au camp de migrants de Grande-Synthe. Arrivée sur place dans l’après-midi, elle s’est vu refuser l’entrée par le maire de la ville.

Ce mardi, en déplacement dans le Nord, Marine Le Pen s’est rendue au camp de migrants de Grande-Synthe. La visite n’a pas duré longtemps, puisque la présidente du Front national a été refoulée à l’entrée de ce terrain municipal. "On nous empêche de rentrer dans ce camp de #migrants de #GrandeSynthe. C'est la démocratie à la française !", a écrit la candidate FN sur son compte Twitter.

"L'humanité est une valeur qu'elle ignore !"

De son côté, l'association qui gère le camp affirme n’avoir pas été mise au courant de cette visite. Damien Careme, maire de la ville, assume être à l’origine de ce refus. "L'humanité est une valeur qu'elle ignore !", a-t-il déclaré sur Twitter. "Les gens qui rentrent sont tous habilités. Elle n'a pas à venir comme ça dans ce camp. Ce n'est pas un zoo", a estimé le maire EELV. Situé à 40km de Calais, le camp de Grande-Synthe est un site humanitaire créé en mars 2016. Selon les bénévoles qui y travaillent, environs 1000 migrants vivent dans 400 chalets en bois de 6m2 et la capacité initiale est de 1500 personnes.

Marine Le Pen est arrivée à Calais en fin d’après-midi dans le but d’assister à la conférence de presse donnée par Rudy Vercucque, secrétaire du Front national sur la 7e Circonscription du Pas-de-Calais. Le thème des migrants a été abordé, la candidate FN a constaté un retour des migrants depuis la fin du démantèlement de la "jungle" début novembre. "On doit renvoyer les clandestins chez eux et maîtriser nos frontières nationales, sinon les camps se reconstitueront !", a-t-elle déclaré.

Grande-Synthe : Marine Le Pen se fait refuser l’entrée du camp de migrants
Marine Le Pen: "On nous empêche de rentrer dans ce camp de migrants de Grande-Synthe. C'est la démocratie à la française !" / ©(c) Maxppp
Ajouter un commentaire