Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Jérôme Cahuzac : de Michel Rocard à François Hollande, revue de tacles de l’ancien ministre du Budget

Le procès de Jérôme Cahuzac touche à sa fin ce mercredi 14 septembre. Le parquet national financier a requis de la prison ferme et une interdiction d’éligibilité. Mais l’ancien ministre du Budget semble bien décidé à ne pas tomber tout seul. Alors qu’il a vertement accusé son ex-femme, le chirurgien a également mis en cause Michel Rocard et François Hollande dans cette affaire.

Peine perdue. Le sort en est jeté pour Jérôme Cahuzac. Le parquet national financier a requis, mercredi 14 septembre, trois ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité contre l’ancien ministre du Budget. Le médecin comparaissait  pour blanchiment de fraude fiscale, fraude fiscale et minoration de sa déclaration de patrimoine. Si tout le long de son procès, Jérôme Cahuzac a fait amende honorable, déclarant qu’il était "coupable", qu’il avait "échoué", que la vérité "l’accablait", l’ancien ministre semblait bien décidé à entraîner les autres dans sa chute.Au premier jour de son procès, lundi 5 septembre, l’ancien socialiste jetait un pavé politique dans la mare judiciaire en affirmant avoir organisé le financement occulte d’une cellule politique pour Michel Rocard au début des années 90. Si l’ex-ministre n’avait ni document ni enregistrement pour attester cela, cette accusation a provoqué un véritable tollé à gauche.

Jérôme Cahuzac cherche à sauver sa peau

Quatre jours après, c’est au tour de sa femme d’être la cible des accusations de Jérôme Cahuzac. Si l’ancien ministre reconnaît le système de dissimulation d’avoirs à l’étranger, il accuse son ex-femme, Patricia Cahuzac d’être la seule responsable du compte hébergé sur l’île de Man. Une accusation remise en cause par son ancienne épouse qui assure avoir été seulement complice. Hier, mardi 13 septembre, nouvelle sortie de Jérôme Cahuzac qui déclare n’avoir jamais menti au président François Hollande sur l’existence de ses comptes cachés. "La question précise, ‘as-tu oui ou non un compte à l’étranger?’, on ne me l’a jamais posée. Je n’ai jamais menti au président les yeux dans les yeux" a déclaré l’ancien ministre insinuant par la suite que le chef de l’État n’avait pas cherché  à aller au-delà de ses dénégations. Après le réquisitoire de mercredi, le procès de l’ex-ministre du Budget s’achèvera jeudi avec les plaidoiries des avocats de la défense. L’occasion pour Jérôme Cahuzac de se dédouaner un peu plus ? 

Jérôme Cahuzac : de Michel Rocard à François Hollande, revue de tacles de l’ancien ministre du Budget
Lors de son procès, Jérôme Cahuzac a mis en cause son épouse mais aussi François Hollande et Michel Rocard / ©maxppp
Ajouter un commentaire