Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

"Jungle" de Calais, demandeurs d’asile, Bernard Cazeneuve recadre la droite

En pleine discussion sur les crédits alloués à la politique migratoire, droite et gauche ont débattu ce mardi 25 octobre à l’Assemblée nationale. Alors que la droite remet en cause le bilan du gouvernement, Bernard Cazeneuve a déclaré que la gauche s’était parfois montrée plus dure avec les migrants.

Ce mardi 25 octobre, les députés ont discuté du budget 2017, et des crédits alloués à l’immigration, l’asile et l’intégration. D’après nos confrères d’LCP, ils seraient en hausse de près de 15% sur un an. Une augmentation des crédits qui s’expliquerait notamment par l’organisation du démantèlement de la "jungle" de Calais mais aussi par l’acheminement des migrants sur le tout le territoire français.

A propos de la "jungle" de Calais justement, Eric Ciotti a taclé la gauche, estimant que le gouvernement : "Ait laissé la situation se dégrader, faisant de cette zone, un appel d'air pour l'immigration irrégulière et une zone de non-droit et de violences". Bernard Cazeneuve lui a pourtant affirmé que la gauche avait fait bien plus que la droite contre l’immigration irrégulière. En prenant l’exemple concret de Calais, il a ajouté : "Il est absolument faux d'indiquer qu'il y aurait une quelconque forme de laxisme en matière de lutte contre l'immigration irrégulière ! Nous avons augmenté de 20 %, deux années de suite, le nombre de filières irrégulières démantelées par nos services." Le ministre de l’Intérieur a également tenu à rappeler ces chiffres : "Je rappelle qu'à partir de Calais seulement nous avons procédé à la reconduite à la frontière de près de 1 700 migrants."

Juste une mise au point

Les députés sont également revenus sur les demandeurs d’asile. Eric Ciotti a regretté que ces nouveaux crédits, "ne permettront en rien de répondre aux véritables défis à surmonter" et d’évoquer le nombre de 100 000 demandeurs d’asile en 2016. Bernard Cazeneuve en a une nouvelle fois profité pour faire une mise au point. Selon lui, sous la droite, les demandes d’asile en France, ont davantage augmenté que sous la gauche et de citer cet exemple concret : Entre 2007 et 2012, "on est passé de 30 000 à 65 000 demandeurs." Et aujourd'hui, alors que 2 millions de personnes sont arrivées sur le territoire européen, on est passé de 65 000 à 90 000..."

A l’Assemblée nationale ce matin, l’heure était donc à la bataille des chiffres. A Calais, pour son deuxième jour, le démantèlement de la "jungle" semblait se poursuivre sans heurt.

Marion ROUYER

Le ministre de l’Intérieur a effectué une mise au point / ©maxppp
Ajouter un commentaire