Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Laurent Wauquiez abandonne les sanctions financières contre ses élus

Laurent Wauquiez avait l’intention de punir financièrement tout élu qui laisserait filtrer les décisions prises lors des réunions du conseil régional de l’Auvergne-Rhöne-Alpes. Face au tollé provoqué par cette proposition, appuyée par le FN, Laurent Wauquiez a finalement décidé de faire machine arrière.

Laurent Wauquiez multiplie les actions chocs depuis son arrivée à la tête de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En début d’année déjà, le député de la Haute-Loire avait créé la polémique en proposant coup sur coup d’installer des portiques de sécurité dans les lycées et en baissant les subventions de la Maison d’Izieux. Haut lieu de mémoire de la région, la Maison d’Izieux a vu son budget amputé de 20 000€ tandis que dans le même temps Laurent Wauquiez accordait 50 000€ de subventions à l’UNI, syndicat étudiant très marqué à droite. Le fait est peu glorieux mais Laurent Wauquiez comptait clore l’affaire sans que l’opinion publique ne le sache. Dommage pour le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, plusieurs de ses élus savent se servir d’un téléphone portable et ont rapidement répandu la nouvelle sur les réseaux sociaux.

Rétropédalage en règle

Un camouflet que Laurent Wauquiez n’a pas du tout apprécié puisque, de colère, il avait décidé de faire voter une modification du règlement intérieur qui lui permettrait de sanctionner, à hauteur de 10% de leur salaire, tout élu qui laisserait filtrer une information débattue en conseil. Face à une forte contestation, notamment d’élus de gauche, qui y voient ‘’un abus de pouvoir’’ et une ‘’proposition illégale’’, la mesure est finalement enterrée. ‘’Cette nouvelle reculade traduit l’inconséquence et le manque de sang-froid d’un Président qui n’a toujours pas pris la mesure de sa fonction mais dont le caractère autocratique et brutal est de plus en plus marqué’’, a réagi le groupe socialiste, démocrate, écologiste et apparentés de la région selon des propos rapportés par Lyon Capitale. Du côté des élus Front national, on se félicite que la mesure ait été retirée… alors qu’on se vantait quelques mois plus tôt de l’avoir proposé. Rien de nouveau sous le soleil.

Laurent Wauquiez menacé de mort au téléphone
Laurent Wauquiez renonce à sanctionner financièrement ses élus / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News