Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Législatives 2017 à Paris : Anne Hidalgo ne veut pas de Myriam El Khomri

Dans une interview publiée dans Le Monde ce lundi 7 novembre, Anne Hidalgo déclare que la candidature de Myriam El Khomri à Paris serait "une très mauvaise idée." Elle estime qu’"il y a traumatisme fort autour de la loi, portant le nom de la ministre du Travail."

Les deux femmes semblaient pourtant s’apprécier. En 2014, Myriam El Khomri était la porte-parole d’Anne Hidalgo dans la campagne des municipales. Mais l’entrée au gouvernement de Myriam El Khomri les a éloignées. Et la loi Travail aurait fini par rompre le lien qui les unissait.

Dans un entretien accordé au Monde ce lundi 7 novembre, Anne Hidalgo, jusqu’ici très discrète, a souhaité donné son avis sur les prochaines législatives à Paris : "J’ai fait savoir que je trouvais que c’était une très mauvaise idée la candidature de Myriam El Khomri dans le 18e. Je pense qu’il y a un traumatisme très fort autour de la loi qui porte son nom et cela ne correspond pas tout à fait à ce qu’attendent de nous les Parisiens." La maire de Paris a tenu à ajouter : "J’ai besoin d’avoir des soutiens des parlementaires qui porteront ce que nous sommes à Paris après 2017."

Guerre ouverte entre Anne Hidalgo et Myriam El Khomri

Une absence de soutien qui passe mal du côté de Myriam El Khomri.  Fin octobre déjà, elle confiait : "Ce n’est ni à la maire de Paris ni à qui que soit au plan national de décider des investitures. Cette primaire, appartient aux seuls militants." La ministre du Travail avait fait acte de candidature le 12 octobre dernier dans le quartier où elle est élue depuis 2008. Elle comptait prendre la succession du député PS Chritophe Caresche qui a déclaré ne pas souhaiter briguer un nouveau mandat. Mais elle se retrouvera néanmoins confrontée à Afaf Gabelotaud, adjointe PS à la mairie du 18ème arrondissement, qui souhaite également être investie. Une primaire interne devrait les départager le 8 décembre prochain selon nos confrères du Monde. Quelques 300 militants devraient participer au vote.

Législatives 2017 à Paris : Anne Hidalgo ne veut pas de Myriam El Khomri
La maire de Paris ne cache pas son hostilité envers la ministre du Travail / ©maxppp
Ajouter un commentaire